Avant-poste oublié

12 mars 2017

Johanne plongée dans un roman

J'ai un autre message rédigé en attente, mais il faut que je finisse un truc avant de le poster -_- Du coup, en attendant, voici un croquis grossièrement nettoyé de Jo s'octroyant un instant d'évasion avant de repartir à la chasse au zombie.

170311_Johanne en tailleur2

Après Johanne sur la balançoire et Johanne avant la tempête, ça pourrait devenir une série ! (Certes le second est en couleur, mais je dois bien pouvoir revenir au stade du croquis...) L'idéal serait de pouvoir réaliser ce genre de dessin plus rapidement, mais je peine toujours autant sur les bases (ici la longueur des jambes et la position et inclinaison des chaussures). Par contre, je suis assez content de la position pas trop rigide (corps courbé), malgré la prise de vue de face.

Ce qui me fait marrer aussi, c'est que j'ai parfois l'impression, quand je dessine mes persos, de reprendre les codes de la peinture/sculpture classique quand il était question de représenter des personnages connus (saints, héros de la mythologie, etc.) : qu'importe la gueule du représenté, il suffisait de lui ajouter les objets qui le caractérisaient pour lui donner son identité (par exemple les clés de Saint Pierre, les sandales ailées d'Hermès, etc.). Dans le cas de Jo, le pied de biche, les lunettes, les timberland... Ici, elle est visiblement plus maigre que dans le précédent dessin, et elle a une chevelure plus volumineuse que dans le dessin de Johanne sur la balançoire... Un jour, peut-être, je serai plus constant dans mes dessins, ce qui me permettra de m'affranchir des attributs de mes persos !

Posté par vorador2116 à 00:06 - Dessins - Commentaires [3]
Tags : , ,


31 décembre 2016

Johanne avant la tempête

Ouah, tout juste avant la fin de l'année, un nouveau dessin de Johanne, des Derniers d'entre nous. Je trouvais qu'il y avait eu beaucoup de dessins d'Eyléane, dernièrement, et bien peu de Johanne, alors que pourtant, j'avance actuellement bien plus sur Les Derniers d'entre nous que sur Les Chants de la Négation...

J'ai essayé de rendre le mieux possible l'ambiance sombre de la tempête et de l'arrivée imminente de la nuit, mais le rendu des couleurs tout comme le contraste général évoluent énormément entre le format photoshop d'origine et le jpeg réalisé. J'ai testé quelques réglages pour que ça rende bien, mais comme d'habitude, c'est réalisé d'après le rendu de mon écran. J'espère que de votre côté, ça ne fera pas trop sombre ou saturé !

161231_Johanne5

Bon, cette pose où l'héroïne s'attache les cheveux, je l'avais déjà réalisée sur Eyléane (article avec croquis et colo ici, et on peut en voir une version un peu améliorée sur la page d'accueil des Chants de la Négation)... mais j'avais envie d'en refaire une version un peu différente. J'aurais peut-être dû améliorer le bras au fond, par exemple rajouter des bouts de doigts au-dessus de la tête pour aider à la visualisation d'un bout à l'autre du bras (là on ne sait pas trop où il va, mais bon tant pis).

PS : j'assume le côté fan service de cette représentation ^^'

PPS : j'ai avancé la barre de progression du tome 3 à 80 %, parce que bon, ça avance, quand même (même si ça n'en finit toujours pas !)

Posté par vorador2116 à 17:33 - Dessins - Commentaires [4]
Tags : , ,

18 août 2016

Les derniers d'entre nous, nouvelles couvs

J'avais déjà réfléchi à des essais de couverture pour Les Derniers d'entre nous. C'est plus fort que moi, j'aime bien imaginer ce que pourraient être les couvertures de mes histoires si elles étaient publiées (encore faudrait-il qu'elles soient terminées...). Lors des précédents essais de mars 2015 (sérieusement ? Ca fait si longtemps que ça ??), je disais que je recherchais à mêler action et mélancolie sur la couverture, une tâche peu aisée. J'avais alors opté pour un titre dynamique sur une photo plutôt figée, très post-apo. J'avais finalement eu des retours à propos de ces premiers essais, comme quoi cela ne faisait pas très Young Adult, qui est pourtant la cible principale des Derniers d'entre nous. Il s'avère que j'ai eu envie d'approfondir quand même cette piste avant de la mettre complètement aux oubliettes, en travaillant cette fois-ci sur l'ensemble des 4 couvertures des 4 tomes avec des photos proches les unes des autres (un peu le même cadrage, même photographe, Johnny Joo, pour presque toutes les couv, même ambiance Urbex/post-apocalyptique/paysages vides de gens, etc.). J'aime bien toutes ces photos, même si la seconde mériterait sans doute d'être remplacée (grosse présence du livre, et fenêtre très lumineuse prenant une grosse partie du plat 1 de couv). Quant aux tomes 3 et 4, leur teinte générale est sans doute trop proche...

Si je n'ai pas encore retravaillé le résumé de couverture (et d'ailleurs, j'ai mis du faux-texte pour les tomes 2 à 4, notamment pour éviter tout spoil), j'ai essayé de trouver des titres à chaque tome. Ils restent provisoires mais à part le premier, j'aime plutôt bien les autres :) J'ai également cherché à rendre plus présente la numérotation des tomes.

Bon, la prochaine fois, j'essayerai de repartir sur une base complètement différente !

LDEN_t1

LDEN_t2

LDEN_t3

LDEN_t4

17 juillet 2016

Johanne

Jo dans une scène du tome 3.

160717_Johanne balancoire

Plus d'infos sur le projet Les Derniers d'entre nous.

Posté par vorador2116 à 21:07 - Dessins - Commentaires [4]
Tags : , ,

15 juillet 2016

Mes héroïnes... en lego

Avec les séries de minifigurines en lego à collectionner, ça fait beaucoup de visages et de corps différents qui viennent enrichir l'univers Lego. Depuis quelque temps déjà, je me peaufine une petite Eyle en lego. Chaque fois qu'une nouvelle pièce lui convient mieux que l'actuelle, je la change pour la faire la plus ressemblante possible. Bon, faut avoir de l'imagination pour la "reconnaître", hein, mais ça m'amuse.

Du coup, je me suis mis à réaliser mes autres héroïnes en lego, et ce n'est pas toujours facile ! Je les améliorerai au fil des nouvelles acquisitions, mais en attendant, voici mes petites heroïnes version plastique ><

160715_Heroines LegoAlors, bon, il y a encore beaucoup de choses qui ne me conviennent pas !

Azurée, tout d'abord : j'ai peu de cheveux blonds en stock, et cette perruque type Jessica Rabbit était celle qui lui convenait le mieux ^^' mais il lui faudrait des cheveux moins volumineux et plus courts. Quant au visage, je lui voulais une moue peu assurée. Elle porte bien entendu son arme favorite.

Eyléane : le bouclier n'est pas strictement conforme, l'épée est ce que j'ai trouvé de plus approchant pour symboliser sa lame ondulée et flamboyante. Elle porte dans le dos une sorte de matraque qui n'existe pas dans le livre, mais ça la rend un peu plus guerrière. Ha, elle a aussi un grain de beauté sur la pommette qu'elle n'arbore habituellement pas, mais ça lui donne un petit air sympa ici :)

Johanne : j'avais assez peu de visages avec des lunettes ! Celui-ci était celui qui lui convenait le mieux. Notez que j'ai trouvé un pied de biche ;) Sinon, je lui ai mis un hoodie et un pantalon cargo, qui pourrait assez bien représenter son style vestimentaire. Reste la coiffure, pas assez ondulée, mais disons que quand elle s'attache les cheveux, ça peut le faire !

Marjorie, enfin : difficile pour elle, étant donné que je ne la cerne pas encore bien ! Je lui voulais une tenue d'été, et impossible de trouver les bons vêtements ! Elle se contentera donc d'un petit haut un peu bizarre et d'une jambe de bois classique de lego pirate... La coiffure Pixie fonctionne pas trop mal. Dans ses mains, je lui ai mis une pelle, pour symboliser la recherche de la "ruine au fond des bois", et une statuette, c'est la relique qu'elle va remporter avec elle...

Voilà voilà. Pour pousser jusqu'au bout ce petit post un peu WTF, les héroïnes en situation :

160715_Eyleane

160715_Azuree

160715_Johanne

160715_Marjorie


10 janvier 2016

En route pour une nouvelle année

Petit message traditionnel pour faire le point !

Très peu de messages cette année (bien que je me sois rattrapé au second semestre), mais ce n'est pas pour autant que les projets n'ont pas avancé. Si les dessins se sont faits encore plus rares (il y a eu les études graphiques de la couv du tome 1 des Derniers d'entre nous et les dessins de mes nouveaux persos Marjorie et Emilie de mon nouveau projet), ce sont surtout les textes qui m'ont accaparé la majeure partie de mon temps libre, même si je ne trouve pas leur avancée satisfaisante.

J'ai fini le tome 2 des Derniers d'entre nous, qui m'aura pris un an là où le tome 1 m'aura pris 6 mois (et en plus, il ne s'agit initialement que d'une partie du tome 2, mais bon), et démarré le tome 3. Si j'ai vraiment très peu avancé Les Chants de la Négation (le délaissant à mon plus grand regret vers le mois de mars au profit des autres projets), cette histoire a continué à trotter dans ma tête, et des éléments encore jusqu'ici assez flous ont commencé à se préciser. Par ailleurs, ce que j'apprends en créant Johanne et Kyle dans les Derniers d'entre nous me permet de continuer à complexifier Eyléane des Chants. Enfin, j'ai commencé à réfléchir à un nouveau projet, La Ruine au fond des bois, dont le scénario a été longuement élaboré à partir des principes de John Truby dans son Anatomie du scénario (jusqu'à présent, je n'avais pas forcément pris la peine de suivre scrupuleusement sa méthode, au point d'en faire des infographies complexes, avec des cases et des flèches qui partent dans tous les sens).

Par ailleurs, j'ai profité de mes soudaines envies de vous parler de certaines oeuvres qui me font rêver et contribuent ou ont contribué à la maturation de mes univers imaginaires, comme ces musiques et paysages de jeux vidéo, ou encore cette maquette de château d'alchimiste, pour rédiger des posts bien illustrés à leur sujet. Ces posts sont en lien direct avec la nouvelle ligne directrice du blog, que je me suis enfin décidé à mettre en application, ce qui a nécessité une refonte des catégories et un grand ménage nécessaire des anciens posts (notamment ceux sur Dofus). J'espère en refaire d'autres dans les mois à venir.

Pour finir, je me suis remis assez sérieusement à mon autre blog sur les structures métalliques de Paris (paristeampunk.canalblog.com), et si j'ai encore un retard monstre à rattraper en ce qui concerne les sujets que je veux traiter, j'ai néanmoins réussi à pondre quelques sujets conséquents qui me tenaient à coeur, comme un comparatif des dimensions de tout un tas de serres du monde, qui sera complété durant l'année 2016.

Qu'espérer pour 2016 ? J'aimerais vraiment arriver à tenir de front l'avancement de mes trois projets Les Chants de la Négation, Les Derniers d'entre nous tome 3 et La Ruine au fond des bois. Je n'oublie pas non plus mon prologue de Jusqu'en enfer, dans lequel j'aimerais me replonger. Et puis j'ai encore quelques projets de dessins à finaliser avant de les présenter ici :)

160110_Heroines

Bonne année !

24 août 2015

Les derniers d'entre nous, tome 2 : Epic Fail/Win

Zombie

Purée, je suis resté coincé des mois sur la fin de la partie 1 du tome 2. Je me suis fait des plans, j'ai trié mes extraits déjà rédigés, je me suis fixé des impératifs tenables, etc., mais c'est resté très longtemps laborieux. Ma principale crainte était l'ennui progressif dans lequel pourrait entrer le lecteur au cours de la lecture de cette partie. Mais après avoir tout remis sur le tapis, je me suis rendu compte que ça passait pas trop mal, et ça m'a motivé à continuer. La seconde crainte était la taille qu'allait faire mon tome 2, étant donné que la partie 1, qui devait faire à peu près le tiers du tome, commençait déjà à s'allonger dangereusement, pour atteindre les 300 000 puis 350 000 signes...

Il me restait tant de choses à rédiger... Je ne me voyais pas du tout terminer ce week-end, et puis finalement les choses se sont mises en place, se sont bien emboitées et cet immense puzzle a rapidement pris forme pour faire un tout plutôt cohérent. Et une fois cette partie 1 terminée... je me suis rendu compte que j'en étais à 420 000 signes, soit la taille actuelle du tome 1. Eclair de lucidité : je ne tenais plus dans les mains la partie 1 du tome 2, mais le tome 2 dans son intégralité, avec une progression tout à fait valable et une fin terrible !*

Bon, ok, j'ai bien merdé sur le calibrage de cette partie du récit, ou alors, je deviens trop bavard, car le tome 2 sera finalement découpé en deux tomes séparés, mais après réflexion, ce n'est pas plus mal ainsi. Il y avait beaucoup de choses à dire dans cette partie, pas mal d'actions mais aussi pas mal de questionnements des héros, et je pense aujourd'hui que ça ne pouvait vraiment pas être plié en 150 000 - 200 000 signes...

Bref, pile un an après m'être décidé pour un titre (provisoire) à ce roman, voilà que j'en termine le tome 2. Suite du programme à présent : revoir la progression du futur tome 3 (ex-parties 2 et 3 du tome 2) en fonction de ce que j'avais prévu pour l'ex-tome 3, pour voir combien de tomes il va encore me falloir pour terminer cette histoire ><

Pour finir, je remercie Kavinsky et son Roadgame pour m'avoir aidé à terminer ce tome en m'apportant la note nostalgique et irrémédiable dont j'avais besoin pour me mettre en condition *.*

Voir la page du projet

--------

* D'où le passage soudain de la barre de progression du blog, qui passe aussitôt de 38% à 100%...

07 mars 2015

Les Derniers d'entre nous – essai de couverture

Diantre, ça fait un bail que je n'ai rien posté ici. Même pas souhaité de bonne année ni fait de rétrospective de 2014... Il n'y avait certes pas grand-chose à résumer : peu de nouveaux dessins, et surtout du temps passé sur Les Chants de la négation et sur Les Derniers d'entre nous.

Le tome 2 de cette histoire de zombie young adult avance, pas aussi vite que le tome 1, mais c'est mieux que rien. Se fixer comme date de fin de rédaction du premier jet le mois de juin me semble un peu audacieux, mais pas irréalisable pour autant.

En attendant, une fois de plus, je me suis amusé à réfléchir à l'allure que pourrait avoir la couverture si ce texte était édité (enfin, auto-édité, car dans le système classique d'édition, l'auteur ne réalise pas la couverture de son roman). J'ai pas mal d'idées, et du mal à les concrétiser, aussi le résultat actuel ne me satisfait pas pleinement, mais donne un premier aperçu de ce que ça pourrait donner. Je voulais du dynamisme et aussi un peu de mélancolie dans cette couverture. Ces deux notions étant un peu antagonistes, il était difficile d'obtenir un résultat cohérent. Au final, j'ai misé pour un titre dynamique et une photo mélancolique. Le titre aide ainsi à symboliser le mouvement, la vitalité, par-dessus un fond figé, symbolisant la mort, la fin irrémédiable, etc. Choisir une photo d'un paysage automnal, a priori sans grand rapport avec le texte, aide à appuyer cette idée tout en restant original. La chromie générale, ton sur ton, permet d'unir les deux notions en opposition.

L'ensemble ne fait pas très Young Adult, en fait. C'est un résultat un peu bâtard, un peu présompteux, mélange de sérieux et de fun, avec cette typo sanglante et ce fond abstrait qui court sur toute la couverture. L'absence de personnage n'aide pas à rendre la couv plus abordable. Bref, c'est un concept, qui continuera, je pense, à être travaillé !

couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand)

Et voici les 1re et 4e de couverture présentées séparément. Le résumé de couverture est lui aussi provisoire. Comme le titre du livre 1, d'ailleurs. J'essayerai d'en trouver un plus inspiré.

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

J'avais fait pas mal d'autres essais, notamment en partant d'un fond qui me plaisait bien puis en tentant de placer les éléments par-dessus. Au départ, j'imaginais une image toute bête d'une vision de Paris post-apocalyptique. J'ai eu du mal à en trouver :

couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand)

Et les 1re et 4e de couverture présentées séparément. Le résultat est plus sage, plus direct, mais fait toujours assez peu young adult. J'aimais bien le montage de la 4e ^^

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

J'ai également cherché des photos de personnes seules sur la route, en train de voyager à pied, pour symboliser les héros livrés à eux-mêmes, la solitude, l'humain perdu face à l'immensité du monde (et donc à ses difficultés, comme l'apparition d'un virus qui décimerait rapidement toute la population), etc. Aucune photo ne m'a complètement emballé, mais j'ai fait quelques essais (accompagnés d'un autre essai de 4e de couverture) :

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

 

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

La première (en haut à droite), en noir et blanc et avec un fort effet de bruitage, avait une allure résolument rétro. J'aimais bien les teintes des deux dernières, avec cet ajout de vert-bleu absent des essais précédents. Celle de gauche, volontairement saturée, était finalement constellée de floculations assez gênantes. Celle de droite apportait, en plus du personnage seul, l'idée de l'automne, que j'ai reprise ensuite dans la dernière version (la première présentée ici, tout en haut).

Bon, au final, je ne devrais sans doute pas me casser la tête, et mettre une grosse image d'affrontement contre des zombies, très terre à terre, mais plus proche du contenu de l'ouvrage. Ou alors un personnage en gros plan :p. Toutes ces couv actuelles veulent trop en dire, je pense, et au final, sont trop peu accessibles...

Bref, je vais continuer à y réfléchir !

26 octobre 2014

Chara design de Johanne (Les Derniers d'entre nous)

Dans la lignée du précédent croquis sur Erika, voici l'évolution de Johanne, de mon projet Les Derniers d'entre nous. J'ai repris les bases d'Erika en y faisant quelques modifications, notamment la courbe de croissance, qui est plus forte, plus proche d'une courbe classique, ce qui implique que Johanne atteint plus rapidement la taille adulte. Johanne atteint d'ailleurs 1m68 (quasi 70) à la fin, là où Erika atteignait péniblement le mètre 65.


(Cliquer dessus pour voir l'image en plus grand)

Côté tempérament, j'ai tenté de reprendre les grandes lignes détaillées dans l'histoire, mais cela place l'étape 15 un peu en marge par rapport au reste. En effet, jusqu'à 14 ans, Jo est plutôt douce, gentille, un peu effacée. Il se passe quelque chose à 14 ans, qui la rend plus dure et sombre. Elle se reprend à 16 ans, étape qu'on ne voit pas, ce qui fait qu'entre 15 et 17 ans, le bond semble grand. De même, côté physique, on voit une plus grande différence qu'avec Erika : Johanne est plutôt svelte jusqu'à 14 ans, passe même par la quasi maigreur entre 14 et 16 ans, avant de prendre pas mal de poids entre 16 et 20 ans.

Côté habits, j'ai encore testé plusieurs types de chaussures (converse, baskets classiques, équivalent docs, bottines, converse low top à la fin) et de vêtements (leggings, veste en cuir, pantalon type cargo...). L'étape 15 est un peu fantaisiste, mais je ne voulais pas la faire en gothique classique, bien qu'elle passe un peu par cette phase. Là j'ai l'impression qu'elle fait plus grunge, en fait. Enfin, pour les lunettes, j'ai hésité à en mettre à tous les âges, car elle porte des lentilles à partir de 17 ans environ, mais finalement, j'ai eu envie d'essayer plusieurs modèles, chaque modèle modifiant sensiblement l'expression du visage. Les grosses lunettes rondes de l'étape 17 ans ne me conviennent pas vraiment, mais j'ai essayé plein d'autres formes, en vain. Et puis bon, ça lui donne un petit air marrant :p

Comme pour le précédent post, voici le petit gif animé de l'évolution du perso, toutes les étapes mises à la même taille.

Et pour finir, voici la version avec les différentes étapes plus resserrées, sans détails supplémentaires, et une petite composition avec Johanne à 11 et 19 ans en gardant les bonnes proportions, à côté d'Erika à 11 et 19 ans aussi.




(Cliquer dessus pour voir les images en plus grand)

Voir la page du projet

Posté par vorador2116 à 18:01 - Dessins - Commentaires [0]
Tags : , , ,

23 juin 2014

Zombies... Like a boss

Zombie

Purée... Je m'étais fixé fin juin pour finir le premier tome en visant 400 000 mots, et... j'ai fini le 23 juin au bout de 420 000 mots. Si ce n'est pas de la maîtrise, ça ><

Heu, bref, voilà, ça s'est terminé plus vite que prévu (étant un gros habitué aux retards et aux histoires non finies, cf. Les Chants de la négation, qui ont fêté leurs onze ans cette année), et ça m'a même un peu étonné. Je continuais tranquillement, et paf, je me suis rendu compte que j'étais à la fin, que je devais écrire cette scène finale que j'ai imaginée il y a déjà plusieurs mois et que je redoutais tant. J'y étais enfin/déjà, et j'en ai été décontenancé. Elle trottait souvent dans ma tête, mais en fait, elle restait évanescente, trop idéalisée, car inaccessible ("j'ai le temps de la voir venir !"). Malgré l'appréhension, je m'y suis lancé, en me disant que je la retravaillerais de toute façon. Et puis la version actuelle me convient, en fait. Pas complètement ce que j'imaginais, mais pas ratée non plus.

Je n'ai pas encore écrit le mot "fin", mais ça ne va pas tarder. Ça fait bizarre. Comme pour HG47, sauf que là, je sais qu'il y aura une suite, donc c'est moins dramatique :p

Bon, maintenant, il va falloir relire et corriger tout ça, puis me lancer dans le tome 2 car, bon, je ne peux pas laisser mes persos dans une pareille situation... ;)

Voir la page du projet

------------

Edit du 24 août : bon, finalement, en attendant de trouver un titre qui me branche à fond, je vais appeler ce projet "Les derniers d'entre nous", en référence au jeu The Last Of Us (même si mon histoire a été commencée avant que je me mette au jeu, et que je veille à garder mes distances avec celui-ci pour garder mon indépendance). Ce titre a au moins le mérite de faire passer une partie du message que je trouve important : éviter tant que possible de mettre le mot "zombie" dans le titre (à la rigueur, il peut apparaître dans le titre du tome 1, why not), avoir une note mélancolique, irrémédiable (d'où le mot "dernier"), et enfin, intégrer le(s) narrateur(s) directement dans le titre, notamment par la présence d'un je/nous/mon/notre/etc. Je voulais m'inspirer en particulier des titres de trois oeuvres connues : le jeu The Last Of Us, le film Le Jour d'après, et l'expo Les Derniers Jours de l'ancien monde (sur les jours qui ont précédé le début de la Première Guerre mondiale). J'ai tenté de multiples combinaisons, en vain. Mais je ne désespère pas !