Avant-poste oublié

18 août 2016

Les derniers d'entre nous, nouvelles couvs

J'avais déjà réfléchi à des essais de couverture pour Les Derniers d'entre nous. C'est plus fort que moi, j'aime bien imaginer ce que pourraient être les couvertures de mes histoires si elles étaient publiées (encore faudrait-il qu'elles soient terminées...). Lors des précédents essais de mars 2015 (sérieusement ? Ca fait si longtemps que ça ??), je disais que je recherchais à mêler action et mélancolie sur la couverture, une tâche peu aisée. J'avais alors opté pour un titre dynamique sur une photo plutôt figée, très post-apo. J'avais finalement eu des retours à propos de ces premiers essais, comme quoi cela ne faisait pas très Young Adult, qui est pourtant la cible principale des Derniers d'entre nous. Il s'avère que j'ai eu envie d'approfondir quand même cette piste avant de la mettre complètement aux oubliettes, en travaillant cette fois-ci sur l'ensemble des 4 couvertures des 4 tomes avec des photos proches les unes des autres (un peu le même cadrage, même photographe, Johnny Joo, pour presque toutes les couv, même ambiance Urbex/post-apocalyptique/paysages vides de gens, etc.). J'aime bien toutes ces photos, même si la seconde mériterait sans doute d'être remplacée (grosse présence du livre, et fenêtre très lumineuse prenant une grosse partie du plat 1 de couv). Quant aux tomes 3 et 4, leur teinte générale est sans doute trop proche...

Si je n'ai pas encore retravaillé le résumé de couverture (et d'ailleurs, j'ai mis du faux-texte pour les tomes 2 à 4, notamment pour éviter tout spoil), j'ai essayé de trouver des titres à chaque tome. Ils restent provisoires mais à part le premier, j'aime plutôt bien les autres :) J'ai également cherché à rendre plus présente la numérotation des tomes.

Bon, la prochaine fois, j'essayerai de repartir sur une base complètement différente !

LDEN_t1

LDEN_t2

LDEN_t3

LDEN_t4


15 juillet 2016

Mes héroïnes... en lego

Avec les séries de minifigurines en lego à collectionner, ça fait beaucoup de visages et de corps différents qui viennent enrichir l'univers Lego. Depuis quelque temps déjà, je me peaufine une petite Eyle en lego. Chaque fois qu'une nouvelle pièce lui convient mieux que l'actuelle, je la change pour la faire la plus ressemblante possible. Bon, faut avoir de l'imagination pour la "reconnaître", hein, mais ça m'amuse.

Du coup, je me suis mis à réaliser mes autres héroïnes en lego, et ce n'est pas toujours facile ! Je les améliorerai au fil des nouvelles acquisitions, mais en attendant, voici mes petites heroïnes version plastique ><

160715_Heroines LegoAlors, bon, il y a encore beaucoup de choses qui ne me conviennent pas !

Azurée, tout d'abord : j'ai peu de cheveux blonds en stock, et cette perruque type Jessica Rabbit était celle qui lui convenait le mieux ^^' mais il lui faudrait des cheveux moins volumineux et plus courts. Quant au visage, je lui voulais une moue peu assurée. Elle porte bien entendu son arme favorite.

Eyléane : le bouclier n'est pas strictement conforme, l'épée est ce que j'ai trouvé de plus approchant pour symboliser sa lame ondulée et flamboyante. Elle porte dans le dos une sorte de matraque qui n'existe pas dans le livre, mais ça la rend un peu plus guerrière. Ha, elle a aussi un grain de beauté sur la pommette qu'elle n'arbore habituellement pas, mais ça lui donne un petit air sympa ici :)

Johanne : j'avais assez peu de visages avec des lunettes ! Celui-ci était celui qui lui convenait le mieux. Notez que j'ai trouvé un pied de biche ;) Sinon, je lui ai mis un hoodie et un pantalon cargo, qui pourrait assez bien représenter son style vestimentaire. Reste la coiffure, pas assez ondulée, mais disons que quand elle s'attache les cheveux, ça peut le faire !

Marjorie, enfin : difficile pour elle, étant donné que je ne la cerne pas encore bien ! Je lui voulais une tenue d'été, et impossible de trouver les bons vêtements ! Elle se contentera donc d'un petit haut un peu bizarre et d'une jambe de bois classique de lego pirate... La coiffure Pixie fonctionne pas trop mal. Dans ses mains, je lui ai mis une pelle, pour symboliser la recherche de la "ruine au fond des bois", et une statuette, c'est la relique qu'elle va remporter avec elle...

Voilà voilà. Pour pousser jusqu'au bout ce petit post un peu WTF, les héroïnes en situation :

160715_Eyleane

160715_Azuree

160715_Johanne

160715_Marjorie

07 mars 2015

Les Derniers d'entre nous – essai de couverture

Diantre, ça fait un bail que je n'ai rien posté ici. Même pas souhaité de bonne année ni fait de rétrospective de 2014... Il n'y avait certes pas grand-chose à résumer : peu de nouveaux dessins, et surtout du temps passé sur Les Chants de la négation et sur Les Derniers d'entre nous.

Le tome 2 de cette histoire de zombie young adult avance, pas aussi vite que le tome 1, mais c'est mieux que rien. Se fixer comme date de fin de rédaction du premier jet le mois de juin me semble un peu audacieux, mais pas irréalisable pour autant.

En attendant, une fois de plus, je me suis amusé à réfléchir à l'allure que pourrait avoir la couverture si ce texte était édité (enfin, auto-édité, car dans le système classique d'édition, l'auteur ne réalise pas la couverture de son roman). J'ai pas mal d'idées, et du mal à les concrétiser, aussi le résultat actuel ne me satisfait pas pleinement, mais donne un premier aperçu de ce que ça pourrait donner. Je voulais du dynamisme et aussi un peu de mélancolie dans cette couverture. Ces deux notions étant un peu antagonistes, il était difficile d'obtenir un résultat cohérent. Au final, j'ai misé pour un titre dynamique et une photo mélancolique. Le titre aide ainsi à symboliser le mouvement, la vitalité, par-dessus un fond figé, symbolisant la mort, la fin irrémédiable, etc. Choisir une photo d'un paysage automnal, a priori sans grand rapport avec le texte, aide à appuyer cette idée tout en restant original. La chromie générale, ton sur ton, permet d'unir les deux notions en opposition.

L'ensemble ne fait pas très Young Adult, en fait. C'est un résultat un peu bâtard, un peu présompteux, mélange de sérieux et de fun, avec cette typo sanglante et ce fond abstrait qui court sur toute la couverture. L'absence de personnage n'aide pas à rendre la couv plus abordable. Bref, c'est un concept, qui continuera, je pense, à être travaillé !

couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand)

Et voici les 1re et 4e de couverture présentées séparément. Le résumé de couverture est lui aussi provisoire. Comme le titre du livre 1, d'ailleurs. J'essayerai d'en trouver un plus inspiré.

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

J'avais fait pas mal d'autres essais, notamment en partant d'un fond qui me plaisait bien puis en tentant de placer les éléments par-dessus. Au départ, j'imaginais une image toute bête d'une vision de Paris post-apocalyptique. J'ai eu du mal à en trouver :

couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand)

Et les 1re et 4e de couverture présentées séparément. Le résultat est plus sage, plus direct, mais fait toujours assez peu young adult. J'aimais bien le montage de la 4e ^^

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

J'ai également cherché des photos de personnes seules sur la route, en train de voyager à pied, pour symboliser les héros livrés à eux-mêmes, la solitude, l'humain perdu face à l'immensité du monde (et donc à ses difficultés, comme l'apparition d'un virus qui décimerait rapidement toute la population), etc. Aucune photo ne m'a complètement emballé, mais j'ai fait quelques essais (accompagnés d'un autre essai de 4e de couverture) :

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

 

couv Les derniers d'entre nous     couv Les derniers d'entre nous
(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)

La première (en haut à droite), en noir et blanc et avec un fort effet de bruitage, avait une allure résolument rétro. J'aimais bien les teintes des deux dernières, avec cet ajout de vert-bleu absent des essais précédents. Celle de gauche, volontairement saturée, était finalement constellée de floculations assez gênantes. Celle de droite apportait, en plus du personnage seul, l'idée de l'automne, que j'ai reprise ensuite dans la dernière version (la première présentée ici, tout en haut).

Bon, au final, je ne devrais sans doute pas me casser la tête, et mettre une grosse image d'affrontement contre des zombies, très terre à terre, mais plus proche du contenu de l'ouvrage. Ou alors un personnage en gros plan :p. Toutes ces couv actuelles veulent trop en dire, je pense, et au final, sont trop peu accessibles...

Bref, je vais continuer à y réfléchir !

14 avril 2014

Il est arrivé

Bon, j'ai fini par me lancer.

Même si j'aurais souhaité pouvoir revenir un peu sur le texte et le nettoyer de ses maladresses et lourdeurs, j'ai finalement décidé de lancer la version papier avec le texte dans son état actuel (enfin, avec quand même quelques corrections de fautes). Je n'ai pas le temps de bien reprendre le texte actuellement, et attendre encore pour sortir ce livre, ça ferait vraiment trop réchauffé. Qui sait, par la suite, je ferai peut-être une version révisée ?

Alors, le voilà, tout beau tout neuf, le livre sur Hunger Games, année 47 !

  

Je suis assez content du résultat. En fait, j'avais réalisé une première version, dont la couverture était beaucoup trop sombre et certains éléments trop proches des bords. Quant à l'intérieur, les marges ne me plaisaient pas. Trop larges, elles m'avaient imposé un corps de texte très petit, peu reposant pour la lecture.

La seconde version aura été la bonne : j'ai amélioré la visibilité de la couv (au passage, j'ai finalement opté pour un allègement de la 4e, en supprimant le texte de copyright/décharge, qui a été déplacé à l'intérieur du livre. De plus, j'ai remis la Azurée dans une version moins zoomée, que j'apprécie finalement mieux), et pour l'intérieur, je me suis calé sur les mises en pages de livres de poche, avec des marges plus étroites et un corps, donc, plus gros. Ca aurait pu être encore bien meilleur, si j'avais réalisé la mise en pages sous InDesign, par exemple. Mais j'ai préféré me casser la tête à tenter une mise en pages Word, qui finalement, s'en sort pas si mal. Il y a surtout l'absence de césure qui pèche, et la présence de folios sur les pages de fin de chapitre (c'est techniquement enlevable : il aurait fallu que je gère chaque dernière page de chapitre comme une section à part, ce qui demande un certain travail...)

Le livre est au format poche 10,8 × 17,48 cm, pour 288 pages au total. Il est imprimé par le site lulu.com. On peut donc se le procurer ici :

Acheter le livre HG47 sur lulu.com

A propos du prix : le site indique un prix hors taxe de 6,43 euros. A ce prix-là, il faut ajouter la TVA française ainsi que des frais de port, ce qui monte le coût final à une dizaine d'euros... Mais c'est le prix minimal auquel peut être vendu le livre, c'est-à-dire son coût de fabrication à l'unité (via le procédé de "print on demand") calculé par lulu.com. Je ne gagne donc pas le moindre centime sur la vente de ce livre. Il doit être considéré comme un "cadeau" et ne peut être revendu. Vous remarquerez d'ailleurs qu'il n'a pas d'ISBN, donc pas de dépôt légal. Ce livre n'existe pas :p

Quoiqu'il en soit, l'impression et le façonnage sont plutôt acceptables. Certes, c'est de l'impression laser, et des cahiers coupés (non cousus), mais le brochage semble tenir le coup, même si la carte de la couv est assez rigide. La préemption n'est donc pas complètement similaire à un autre livre de poche du marché, mais reste à mon sens assez convenable. A voir, ensuite, la durée de vie de l'objet après une lecture complète... Le brochage tiendra-t-il ou les pages vont-elles se détacher une à une ?

En tout cas, ça aura fait une belle conclusion à cette aventure hungergamesienne ! ^^ Le livre trône au milieu de mes autres poches et en jette pas mal, sans me vanter :p Ca donne envie de se lancer dans d'autres projets comme celui-ci ! Qui sait, si les Chants sont un jour terminés, et qu'aucun éditeur n'en veut (ben oui, c'est de la fantasy...) ;)

J'espère que si vous vous en procurez un exemplaire, celu-ci vous satisfera et représentera le souvenir idéal de cette belle aventure à laquelle vous avez fortement contribué !

Posté par vorador2116 à 23:08 - Arts créatifs - Commentaires [4]
Tags : , , , ,

09 mars 2013

La couv de HG47 : quelques retouches

La couverture présentée dans ce post (27 janvier) semble vraiment trop sombre sur certains écrans aux contrastes plus faibles. On m'a dit aussi que je pourrais ajouter un peu de texture pour combler ce gris très fort et uniforme. J'ai réfléchi à quelques essais, quitte à rentrer dans le kitch, mais bon, tant pis.

Du coup, le gris se change en aspect béton délabré. J'ai hésité à mettre une texture sur le gros "HG" mais rien ne me semblait vraiment acceptable. Dans l'idéal, j'aurais bien aimé un effet velour, mais je n'y arrive pas vraiment. Du coup, j'ai assombri les lettres pour qu'elles ressortent plus (quasi noir total, mais pas complètement).

Je voulais globalement éclaircir la couverture, mais avec la texture, la voilà encore plus sombre >< Cependant, je trouve que les éléments ressortent quand même mieux : le rouge se fait plus luisant et plus contrasté, et le HG se voit quand même (enfin, avec mon écran très contrasté. Faudra que je voie la couv sur un écran moins bon).

J'en ai profité pour ajouter une petite note kitch : trois larmes qui se sont écrasées sur le béton sale de la couv (qui n'est pas sans rappeler la séquence dans le phare en béton, vers la fin de l'histoire) :

couv HG47 version 2
(Cliquer pour voir en plus grand)

Et voici une version plus claire au niveau du fond (10% de blanc en plus), afin de bien voir la différence :

couv HG47 version 2
(Cliquer pour voir en plus grand)

Laquelle est la meilleure ? Avec mon écran, j'ai une préférence pour la première, qui paraît plus en clair-obscur et avec plus de détails, la seconde semblant plus lisible (quoique, le rouge vibre plus dans la seconde) mais aussi plus fade.

Bon faut que je finisse la Azurée, quand même. Pour le moment, elle fait tache, sur le plat 4...

Posté par vorador2116 à 15:55 - Arts créatifs - Commentaires [4]
Tags : , , ,


27 janvier 2013

HG 47 : un essai de couverture pour le fun

Hum, on approche de la fin de cette fanfic, et malgré tout, j'ai plusieurs fois pensé à ce que ça pourrait donner, en livre. Déjà, le manuscrit est rédigé dans une maquette calibrée à peu près au format des Hunger Games originaux (et on atteint 215 pages), mais en plus, j'ai eu envie de réfléchir à une couv. Alors bon, ce n'est qu'un premier jet, et il y en aura peut-être d'autres, mais c'est toujours plaisant de travailler là-dessus, essayer de faire ressortir une certaine âme, travailler sur l'emplacement des éléments, etc. Je ne suis pas graphiste et n'y connais pas grand-chose là-dedans, mais s'y pencher permet de découvrir les difficultés du métier.

Bon, donc, je voulais une couv qui reprenne de manière très éloignée l'esprit de la première couv de Hunger Games (teinte sombre générale, police futuriste, imposante et carrée...), bien entendu sans conserver le logo du geai moqueur, puisque l'histoire se passe avant celle de Katniss et que ce logo n'a pas de signification ici, et sans faire figurer les mots "Hunger Games" non plus (pour des questions plus légales, de toute façon déjà transgressées par le simple fait que cette fanfic existe T_T). Vous l'aurez compris : il ne reste plus grand-chose après avoir supprimé tout ceci ! Voici donc ce que ça pourrait donner :

HG 47, couverture plat 1
(cliquer pour voir en plus grand)

J'aime la dualité qui ressort des deux parties du titre : d'un côté, les initiales HG, en sombre, symbolisant la partie originale de l'histoire (le Hunger Games de Suzanne Collins) ; de l'autre, dans une autre police et en rouge, le nombre 47, qui symbolise la fanfic en elle-même (elle se passe durant la 47e année des Hunger Games). Cette dualité est même nettement plus visible sur le rappel du titre sur le plat 4 et sur le dos.

Pour le plat 4, pourquoi ne pas réutiliser la courte accroche que l'on peut lire en ce moment sur le site fanfic-fr.net ? Je pourrais encore nettement l'améliorer, mais l'idée est là. Quant à la présence du dessin sur le plat 4, faut voir. Soit le résultat final est suffisamment graphique pour ne pas jurer avec le caractère sobre, mystérieux et assez vide de la couv, et il peut être gardé, soit ça n'ira pas, et il faudra s'en séparer. Comme on peut le voir, tout ne s'emboite pas encore bien...

HG 47, couverture plat 4
(cliquer pour voir en plus grand)

Bon voilà, je réfléchirais encore dessus, meme si, je le sais bien, ce travail est vain ;)

HG 47, couverture complète
La couverture complète
(cliquer pour voir en plus grand)

Pour plus d'infos sur le projet, ça se passe sur cette page du blog. Et pour aller directement sur le site de fanfic-fr.net :

HG 47 sur fanfic-fr.net

Posté par vorador2116 à 22:52 - Arts créatifs - Commentaires [0]
Tags : , , ,

31 mars 2012

Couverture des Chants de la Négation : look closer...

Et m... Vous vous souvenez peut-être, j'avais eu une seconde idée pour la couverture des Chants... Pour la première, plutôt pas trop mal avancée, on retrouve la dernière version ici ; la seconde avait été dévoilée ici.

Hé bien... J'ai eu une troisième idée (et rien ne me dit que ça va s'arrêter). C'est une très mauvaise idée de réfléchir sur la couverture de son bouquin (c'est l'éditeur qui choisit et la fait réaliser), mais bon, je n'arrive pas à m'en empêcher (après tout, l'édition des Chants, on en est loin...)

Parfois, je me dis "non, il faut regarder plus près, encore plus près". il est vrai que dans les Chants, tout est extêmement centré sur Eyle, au point que la narration est parfois déformée par ce qu'elle voit, elle, et ce qu'elle ressent, contrairement à un texte qui serait écrit d'un point de vue plus omniscient. On est loin d'un schéma à la "Trône de Fer", où les personnages – donc les points de vue – se multiplient et où donc le scénario s'éparpille et engendre de multiples sous-histoires. Dans les Chants, on a Eyle, au coeur de tout.

Alors, pourquoi ne pas la mettre en gros plan sur la couv ? A l'origine, je comptais réserver cela pour la 4e, mais peut-être peut-on jouer dessus sur le plat 1 (la première de couv', vous me comprenez ?). Alors pourquoi je ne ferais pas ça :

projet de couv pour les Chants de la Négation

Voilà, comme ça, en gros plan. Et peut-être même qu'on pourrait être encore plus près. Bon du coup, ça dépasse largement les limites de mes talents de dessinateur (je vais cruellement manquer de détails pour le visage), mais c'est le principe qui compte. Bien sûr, dans une éventuelle colo, il faudrait faire en sorte que la tête sorte de l'ombre, que seul le visage et les mèches dans le vent soit éclairés.

Pour l'expression du visage d'Eyle, même chose, ça dépasse mes compétences. Il faut qu'elle ait un air à la fois outré, blessé et hargneux. Tout ça à la fois. Je me rends compte que c'est essentiellement dans la position du sourcil que ça se joue. Là, elle n'a pas vraiment l'expression que je lui imagine, mais bon, on n'en est pas à l'opposé non plus. J'avais d'ailleurs fait une première version, où elle semblait plus naïve, moins agressive :

projet de couv pour les Chants de la Négation    projet de couv pour les Chants de la Négation
Première version naïve                               Seconde version plus agressive

Je pense que la seconde version est plus proche de mes aspirations, mais j'appréciais pas mal aussi la première version, du coup je l'ai gardée dans un coin.

Sinon, j'aime bien la police (Angel), même si elle est assez difficile à lire et qu'il faudra un paquet de subterfuges pour la rendre plus lisible et efficace.

Voilà, pour finir, le visage complet esquissé (il est très important d'esquisser tout le visage, et pas seulement sa moitié visible, pour éviter de trop grosses erreurs de proportions. J'insiste sur le "trop", car dans mes dessins, les proportions, vous savez...) :

Esquisse pour le projet de couv pour les Chants de la Négation

Et pour finir (bis), je mets côte à côte les trois projets actuels de couv. Comme je l'ai dit plus haut, rien ne pourrait empêcher une quatrième version (encore plus proche ? du genre le nombril en gros plan sur toute la couv ? ;)

1er projet de couv  2e projet de couv  3e projet de couv
(cliquez pour voir en plus grand)

18 janvier 2012

Couvertures des Chants de la Négation : la suite

Au fait, vous voulez des infos de la couv des Chants de la Négation ? Pas beaucoup avancé depuis, mais bon, je vous montre l'avancement :

Chants de la Négation couverture

04 septembre 2011

Couvertures de livres : Réflexions sur les Chants de la Négation

En ce qui concerne une couverture pour un livre intitulé "Les Chants de la Négation", que l'on avait déjà pu voir dans un post consacré à la création de couvertures, ici, j'ai eu une subite nouvelle idée, et du coup, je ne sais pas trop laquelle je préfère à présent.
Voici les croquis mis en page sommairement (non définitif) des deux couvertures, à leur stade respectif d'avancement actuel (comprendre : ça n'a pas beaucoup avancé depuis la dernière fois)

Un premier aperçu l'une à côté de l'autre :

couverture Les Chants de la Négation 01  couverture Les Chants de la Négation 02

 

Et voici les tailles plus grandes, mais l'une après l'autre (plus difficile pour faire la comparaison) :

couverture Les Chants de la Négation 01

couverture Les Chants de la Négation 02

 

J'aime beaucoup la première, car d'une part, c'est sûr, le fait qu'elle soit plus avancée lui donne un peu plus de consistance, mais d'autre part, je trouve Eyléane bien réussie (malgré des cheveux un peu trop courts), et un message assez conforme à ce que je voulais : Eyléane semble hésiter à toucher le squelette et l'épée, ou alors Eyléane semble donner un ordre au squelette (squelette dont les ambitions sont plus qu'obscures, à la limite entre l'absence totale de sentiment, et une vague impression de dégagement de puissance). Dans les deux cas, elle semble peu sûre d'elle-même, mais peu étonnée non plus. Et puis il y a cette confrontation vie/mort ; c'est limite si on n'imagine pas un gros "VS" entre les deux personnages, comme dans la plupart des jeux de baston.

Dans la seconde, le message est moins ambigu, plus explicite, mais également plus appauvri, du coup. Eyléane me paraît pour le moment moins réussie (mais ce n'est qu'un "rough"), mais la composition pourrait avoir plus de valeur, si elle était terminée. Le but est d'avoir une Eyléane un peu faiblarde, un peu fatiguée, pourquoi pas, et qui s'appuie contre le squelette, en l'enserrant dans ses bras d'une manière assez explicite (relation ambigue indiquant entre autres des amants ou un duo protecteur/protégé). Le squelette, lui, doit avoir moins d'humanité que sur la première couv, autrement dit, il doit paraître... le plus mort possible :p Par exemple, arriver à faire des yeux dans le vague, des membres inertes, etc. Dans la composition finale, il serait plus robuste, sa corpulence doit être bien plus forte que celle d'Eyléane. Mais du coup, elle aura du mal à bien l'enserrer sans avoir des bras de trois mètres de long... Dans tous les cas, il est possible que la compo finale soit davantage zoomée en comparaison avec ce qu'on voit ici.

Côté couleurs et ambiance, les deux couv seront plus ou moins dans le même thème. On avait déjà vu que la première serait très sombre (on distinguerait à peine les corps), à dominante violancée, qui émanerait de l'épée, et/ou d'en bas (un peu en contre-plongée). Dans la seconde, la lumière pourrait venir plus ou moins de derrière le duo, et pourrait par exemple être davantage rouge/orangée, ou conserver la teinte violacée de la première, voire une teinte verdâtre, le genre de couleur que l'on voit d'habitude associée à la mort, aux nécropoles, etc. (voir les morts-vivants de Warcraft III par exemple).

Voilà, du coup, ça me fait deux idées intéressantes. Ce qui serait bien, ce serait d'amener à terme les deux, ce qui me ferait une idée plus précise de la chose ! Et si ça se trouve, j'aurais d'autres idées prochainement, du coup, on aura encore plus de choix ;)

Et pour vous, sans savoir de quoi il s'agit vraiment, quelle couverture vous semblerait la plus attirante ? Selon quels critères ?

-----------------

EDIT du soir : d'ailleurs, finalement, j'ai continué un peu la première couv dans la journée, et voilà où ça en est ^^

Les couleurs ne sont pas définitives, tout dépendra de la luminosité d'ambiance. J'espère arriver à faire un truc pas trop kitch (le titre est kitch, lui, pour le moment, mais faut que j'arrive à faire une luisance qui ne donne pas trop cette impression :S)

couverture Les Chants de la Négation 01

 

Et un gros plan d'Eyle, avec quelques tâches de rousseur ^^ et une vague texture "peau" à peine perceptible...

couverture Les Chants de la Négation 01 gros plan

 

01 mai 2011

Couvertures de livres : essais de créa

Il y a longtemps que j'avais envie de parler de couverture. C'est je trouve (surtout pour un non graphiste) un travail très difficile à réaliser : arriver à donner les informations importantes (titre, auteur, éditeur...) tout en étant esthétique et attirante. Chaque lecteur est attiré par quelque chose de différent dans une couverture : l'image (ou l'esthétique générale), le titre, l'auteur, le résumé de couverture, voire carrément rien du tout (la personne recherche un ouvrage et va l'acheter de toute façon, que la couverture plaise ou non). En littérature, on remarque que les lecteurs sont souvent attirés par le duo titre/auteur (c'est le titre qu'ils cherchaient, ou ils cherchaient un livre de tel auteur), ou directement par la 4e (le résumé de couverture, que certaines personnes vont lire assiduement alors que d'autres l'ignoreront carrément). Il n'y a pas de règle générale, juste des statistiques plus ou moins réalistes sur le comportement de l'acheteur potentiel par rapport à son type de lecture.
Pour ma part, et en rapport avec ce que je lis en général (plutôt SF fantasy fantastique thriller), les éléments importants sont principalement l'esthétique/l'image principale et la mise en pages (rapport texte/image, typographie). Non pas qu'une couverture réussie est signe d'un très bon ouvrage, loin de là (le créateur de la couverture a d'ailleurs souvent rien à voir avec l'écrivain), disons que c'est essentiellement une attirance inconsciente qui me fait focaliser sur l'ouvrage. En SF, j'apprécie beaucoup Manchu, en fantasy, Didier Graffet ou Julien Delval. Certaines illustrations magnifiques d'un de ces auteurs m'ont souvent fait acheter le livre, alors que le titre, l'auteur, voire la 4e ne m'ont pas du tout emballé (ce sont d'ailleurs des livres que je ne lis pas en général ^^').
Bien sûr, un beau titre, un auteur de référence, un éditeur de confiance, une 4e attirante me font aussi acheter un livre, mais une couverture trop sobre ou ratée m'a toujours refroidi.
Dernièrement, j'ai acheté La Caverne de glace noire, parce que je trouvais l'illustration jolie (bien que le reste de la couverture, avec un nom d'auteur démesuré et en arc de cercle comme si c'était l'entrée d'un parc d'attractions, ne soit pas à la hauteur), mais bon... il y a tellement de subjectivité et d'a priori dans tout cela... Seule l'expérience permet d'aboutir à la création de couvertures qui puissent attirer le plus grand nombre de lecteurs, tout en ne froissant pas les "fans" et en ne faisant pas fuire les allergiques au genre. Il doit y avoir aussi des tas d'essais à ce sujet, il faudra que je me penche sur la question un de ces jours, bien que ce ne soit pas mon travail principal.
Quoi qu'il en soit, pour les études, j'ai eu à créer des projets de couvertures, et c'est quand on a le nez dedans qu'on se rend compte de la complexité de la chose. Et dans mon cas, je voulais que ce soit joli, et au final, je me rends compte à quel point ça manquait d'ergonomie, de lisibilité, d'attirance...
J'ai refait ensuite d'autres essais pour des projets plus personnels, et je me suis heurté à chaque fois à un problème nouveau, sans forcément arriver à tirer la leçon des erreurs précédentes, mais j'ose espérer arriver un jour à quelque chose d'acceptable !
Voici ci-après quelques essais plus ou moins réussis, donc.

– Le premier essai était un projet réalisé pendant mes études où il s'agissait de créer et mettre en place une collection de documentaires jeunesse. Le sujet imposé, les châteaux forts, est développé à outrance chez tous les éditeurs. Je ne reviendrai pas sur le choix éditorial, mais pour faire simple, j'avais eu l'idée de créer une sorte de série inspirée des jeux vidéo et jeux de cartes, à savoir une entité principale ("jeu de base") suivie de plusieurs suites ("add-ons", "extensions", etc.). Dans mon projet, la base pouvait être augmentée de n'importe quelle suite sans que ça devienne incohérent. On pouvait donc acheter le tome "0" avec le 1, ou le 0 et le 2, etc. J'avais même imaginé une sorte de pochette avec rabats pouvant inclure la base + un add-on, plus facilement transportables.
Les couvertures devaient avoir une certaine identité visuelle due essentiellement à cet aspect de collection. Sur la 4e, je voulais qu'il y ait un résumé pour la collection, et un résumé propre au tome en question (pour toutes les couv présentées, cliquer dessus pour avoir de plus grandes tailles).

Couverture Chateau fort tome 0

Alors, les images sont des fausses (sans droits, hein), et j'ai mis l'éditeur Gallimard jeunesse pour le fun, mais ce n'est en aucun cas un projet commercialisé ! Voilà donc la base. Sur la plat 1, on a un à-plat noir qui prend une grande partie de la page. Sur la crête, des petites silhouettes de châteaux forts. Le titre est divisé en deux morceaux : la première partie, qui va être commune à tous les ouvrages de la collection "Les chateaux forts...", et la seconde, qui est le titre propre à l'ouvrage en question. Une image centrale (ici relativement neutre car c'est le tome 0) pour donner un peu de matière. Et derrière le noir, un ciel nuageux qui va prendre des couleurs différentes en fonction de l'ouvrage.
Le dos reprend le titre du livre, son numéro, ainsi qu'une silhouette qui va changer à chaque tome.
La 4e présente les deux résumés, une 2e image et les informations légales (code-barres, ISBN...).
Il est intéressant de voir séparément les plats 1 et 4, rognés, afin que l'oeil ne soit pas parasité par l'une ou l'autre face. On remarque bien dans le plat 4 les deux à-plats de couleur et son aspect plus classique que le plat 1 (avec ses petites silhouettes).

Couverture Chateau fort tome 0 plat 1

 

Couverture Chateau fort tome 0 plat 4

Après coup, j'ai remarqué que j'avais oublié un élément FONDAMENTAL dans cette couverture : la recherche d'une police sobre mais sympathique pour le titre, tout du moins quelque chose de mieux que ce pseudo-arial !! Bref, un peu dommage...
Voici ensuite les couvertures des trois add-ons que j'avais conçus :

Couverture Chateau fort tome 1

 

Couverture Chateau fort tome 2

 

Couverture Chateau fort tome 3

On remarque bien ce qui reste et ce qui change : le fond nuageux, le titre, le numéro de tome, la petite silhouette sur le dos, les images, et le paragraphe de résumé propre au tome.
D'ailleurs, quand on met dans une bibliothèque tous les livres les uns contre les autres, on obtient ceci :

Couverture Chateau fort dos

 Voilà bref, à mon sens quelques bonnes idées, mais pas grand chose de finalisé ! Je pense après coup que ça manquait un peu de clarté, mais je suis toujours assez fier du caractère assez saturé des couvertures, lumineuses, et assez efficaces. Ha, je dois rappeler que le format était de 170 × 240.

 

– Le projet suivant, on en avait déjà parlé dans ce post mais je le redonne quand même:

Couverture Hyperion John Keats

 Cette couverture a été réalisée (presque entièrement) à la main, pour un projet de confection artisanale d'un livre. Pour rafraîchir les mémoires, je cherchais à illustrer le caractère vain de la lutte des titans contre les dieux de l'Olympe, le propos du poème Hypérion, de John Keats. J'avais l'idée de faire une couverture complètement noire (disons, la plus noire possible), et de faire le titre en défonce sur un paysage dont l'horizon serait lointain. Hypérion représenterait ainsi la lumière, l'espoir dans cette guerre, mais un espoir vain (aux couleurs fades, à l'horizon infini, et assailli de toutes parts par le noir).

Je suis assez content du résultat de cette couverture, même si certaines personnes m'ont dit que son caractère très graphique et colorée n'avait pas forcément d'intérêt pour l'oeuvre littéraire de John Keats. Je m'en fous. Je voulais quelque chose de fort et de moderne pour cette oeuvre qu'après tout, je n'ai découvert que par l'intermédiaire de Dan Simmons et de son Hypérion (donc de la pure SF)...

 

– Ci-après deux projets perso, un pour un recueil de textes collectifs, un autre pour un recueil de nouvelles.

Couverture CMMBN

Cette première couv pour un recueil collectif est, comme on peut s'en apercevoir, une des premières que j'ai faites ^^'. Moche à souhait, mais bon, l'idée est (un peu) là. L'image en 3D est de moi, je voulais représenter des marines perdus dans un désert de sable (si si), et visitant une étrange structure métallique qui jaillirait des dunes la recouvrant en partie. Une sorte de paysage "à la Starcraft", avec des constructions métalliques dont on ignore le rôle et le fonctionnement (ici sûrement une sorte de piste d'atterrissage). La police n'est pas lisible, mais je voulais une sorte de police de type SF. Enfin bref, ne nous attardons pas sur ce projet loin d'être finalisé...

Couverture Horizon

Cette seconde couv réalisée pour un projet de recueil de nouvelles, détient plusieurs infos que j'aime bien mettre en avant. Tout d'abord, on retrouve un plat 1 assez "vide", avec un fond qui donne le vertige (pleine page, profond, sombre). Bon c'est de la 3D de base avec des effets aujourd'hui assez kitchouilles, mais bon. La police est comme le projet précédent une police type SF, mais un peu plus lisible, et légèrement en défonce. Je pense qu'on peut le lire d'assez loin (le format du livre est un format poche). L'icône de l'éditeur est ratée (trop complexe).
L'image se poursuit (en s'assombrissant) le long du dos puis du plat 4, presque complètement noir. J'aime bien ces couvertures qui sont en continuité sur leurs trois faces. Sur le plat 4 donc, pas de résumé, mais un nuage de tags donnant quelques infos sur le contenu de l'ouvrage. Au final, ce nuage est un peu raté (les prénoms des héros, on s'en fiche), et j'aurais dû jouer davantage sur la superposition des tags, ainsi que sur leur couleur (blanc quand c'est devant, gris sombre quand c'est derrière). De plus, il aurait eu plus d'impact en étant circulaire, plutôt que justifié comme je me suis efforcé à le faire (en plus, ça aurait fait une planète perdue dans le noir de l'espace, donc en rapport avec l'image de fond). Enfin bon, il reste encore du travail à faire mais j'aimais bien cette teinte bleue et cette couverture globalement très en clair-obscur !

– Voici enfin le dernier projet en cours, disons un avant-avant-projet, car je travaille à peine sur l'image principale. La police elle-même n'est pas définitive (mais placée pour voir grossièrement l'impact du titre sur la couverture).

Couverture CDLN

(C'est un format non rogné, donc il faut imaginer un bord d'environ 5 mm à supprimer tout autour). On retrouve Eyléane à gauche, pointant du doigt (ou hésitant à toucher) le squelette en face avec son épée. La couverture sera... tadam ! sombre (comme d'habitude), avec une lueur violacée prédominante, émanant de l'épée et éclairant en contre plongée les visages d'Eyle et du squelette. J'aimerais aussi une lueur pour le titre, mais j'ai peur que le tout rende trop kitch. Grosso modo, je veux quand même un rendu de type "fantasy" classique, du genre Bragelonne ou Mnémos, même si cette image est entièrement réalisée par ordinateur. En ce qui concerne le logo, je le trouve plus "graphique", mais a des allures manga, ce qui n'était pas très voulu...
Enfin bon, on avait déjà vu précédemment le crayonné de cette Eyle. On en verra plus sur cette couverture, je l'espère, prochainement !
En attendant, une petite preview (gros plan) de l'avancement de la colo :

Couverture CDLN preview

Et d'une manière générale, j'aimerais vraiment avoir plus de temps pour réaliser des couv, réfléchir à l'impact du texte, de l'image, réussir des jolis effets sans que ce soit trop forts, etc. Il y a du travail...

A bientôt !