Avant-poste oublié

27 avril 2014

Jusqu'en enfer

Hum... C'est du très brouillon, très vite fait, mais qu'est-ce que vous en dites ? ^^

Oui, je sais, je ne devrais pas. J'ai les Chants à continuer, et mon roman de zombies, dont j'aimerais bien boucler le premier tome avant la fin juin. Et plein d'autres scénarios sur le feu. Mais c'est venu d'un coup. Pas juste ce morceau, mais toute une trame qui me semble bien sympathique. L'extrait peut vous paraître terrible mais... bon ok je le dis : ce ne serait qu'un prologue :p

 

(Lien pdf direct)

Voilà, surtout, n'hésitez pas à commenter et à donner vos attentes pour la suite !

Posté par vorador2116 à 21:59 - Écrits - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Jusqu'en enfer

    Salut !
    Wow... Et bien... c'est sinon glauque, très oppressant !^^ J'ai vraiment stressé c'est fou. Je trouve que ce qu'il y a de mieux dans tes écrits c'est qu'on EST vraiment avec le personnage, quel qu'il soit, tu arrives à nous mettre dans leur peau et franchement, bravo.
    Même si dans le fond ce n'est pas ce que j'aurais le plus envie de lire, car j'accroche personnellement moins à ce type de récits quoi que l'ambiance est vraiment cool, ce côté fantastique est tout de même intéressant et à vrai dire assez surprenant.
    Ta petite intro m'a rappelé une question que je voulais te poser : comment écris-tu ? Je veux dire, est-ce que tu peux écrire simplement sur un coup de tête ou prends-tu à chaque fois le temps de recul, le temps de bien tout construire...?
    Bref à part ça j'espère que tes zombies et tes autres projets se portent bien
    A bientôt
    LG

    Posté par LG, 30 mai 2014 à 14:55 | | Répondre
    • Hello LG !
      Merci pour ton commentaire, qui me fait très plaisir !
      Oui ce serait une histoire très sombre, si je la continuais (même si je voudrais que ça reste du YA). Faire stresser les lecteurs n'est pas mon fort, mais j'essaye de m'améliorer !
      Que tu aies l'impression d'être très proche des héros de mes écrits me réconforte vachement, car c'est souvent ce que je cherche : ne pas trop axer le récit sur un scénario complexe ou un univers élaboré, mais plutôt décrire les persos et leur évolution au fil du récit.
      Globalement, l'univers de cette histoire reprendrait des éléments de l'ambiance des nouvelles de Lovecraft, que j'aime beaucoup, ou d'autres oeuvres anges/démons, comme Constantine ou la BD Paradis Perdu.
      Ha, comment j'écris ? Question embarrassante car je n'ai aucune logique vraiment professionnelle ! Quand j'ai un début d'histoire en tête, il m'arrive fréquemment de la coucher directement sur le papier (numérique), afin que son âme originelle ne soit pas dénaturée par le temps. La construction du scénario peut venir après, ou se bâtir au fil de l'écriture. Dans tous les cas, quand j'avance dans une histoire, je n'ai jamais de trame extrêmement précise. J'ai le scénario dans ses grandes lignes, et également une série d'idées ou de séquences postérieures, parfois déjà rédigées, parfois non, que j'imagine un peu à tout moment de la journée, et que je dois ensuite intégrer dans la trame principale. Ca ne marche pas toujours, mais imaginer des séquences ainsi détachées et les écrire permet de forger l'univers, les persos, une ligne directrice parfois (si j'imagine le héros réagir à un événement d'une manière particulière à un stade avancé de l'histoire, et que j'estime que c'est ainsi que ça doit se passer, alors je fais en sorte que l'évolution du héros se dirige vers cette séquence imaginée pour pouvoir l'intégrer correctement).
      Quand l'histoire devient assez complexe pour que je m'y perde (quel personnage sait quoi des autres ou des différents éléments du scénario ?), je finis en général par créer des documents annexes pour m'aider, comme un tableau de bord, dans lequel j'inscris, chapitre après chapitre, et pour chaque thématique du scénario, ce qu'on apprend (et quel perso l'apprend). Une sorte de synopsis sous forme de tableau très détaillé.
      Quoiqu'il en soit, au fil de l'écriture, ça reste très libre. Quand il y a un dialogue, je ne sais pas toujours ce que les persos vont dire, où ça va les mener. Quand j'avance dans le récit, je ne sais jamais vraiment à quel moment je dois arrêter un chapitre avant que je me dise "ha tiens, c'est maintenant" C'était d'ailleurs particulièrement fort dans HG47, car les cliffhangers en fin de chapitre sont souvent arrivés un peu "comme ça", sans que je les ais tous vraiment voulus. Si la mort de Stieg était prévue depuis longtemps et devait être une fin de chapitre, la tentative de suicide d'Azurée était quant à elle complètement fortuite !
      Bref, c'est chaotique, tout ça, et beaucoup d'écrivains (disons ceux qui sont arrivés à éditer quelque chose) diront qu'il y a des méthodes pour organiser tout ceci, mais je pense que s'il y en a qui aiment que tout soit carré et prévu, séquence après séquence, avant que la première ligne de l'histoire ne soit écrite, d'autres préfèrent rester dans le flou, et advienne que pourra aux héros

      Posté par vorador2116, 07 juin 2014 à 14:44 | | Répondre
Nouveau commentaire