Avant-poste oublié

24 juin 2017

Envie d'évasion

Après plusieurs mois sans aucune création (ni dessin ni texte), j'ai eu une soudaine envie de ressortir ma tablette graphique et de la laisser exprimer mes envies d'évasion, de liberté, de quiétude, de relaxation.

Voilà voilà, c'est kitch, mais tout ce bleu et toute cette lumière m'ont permis de me faire rêver quelque temps ^^'

170624_Girl_plage

Et la polaroid souvenir qui va avec ^^

170624_Girl_polaroid

Posté par vorador2116 à 17:57 - Dessins - Commentaires [0]
Tags :


12 mars 2017

Johanne plongée dans un roman

J'ai un autre message rédigé en attente, mais il faut que je finisse un truc avant de le poster -_- Du coup, en attendant, voici un croquis grossièrement nettoyé de Jo s'octroyant un instant d'évasion avant de repartir à la chasse au zombie.

170311_Johanne en tailleur2

Après Johanne sur la balançoire et Johanne avant la tempête, ça pourrait devenir une série ! (Certes le second est en couleur, mais je dois bien pouvoir revenir au stade du croquis...) L'idéal serait de pouvoir réaliser ce genre de dessin plus rapidement, mais je peine toujours autant sur les bases (ici la longueur des jambes et la position et inclinaison des chaussures). Par contre, je suis assez content de la position pas trop rigide (corps courbé), malgré la prise de vue de face.

Ce qui me fait marrer aussi, c'est que j'ai parfois l'impression, quand je dessine mes persos, de reprendre les codes de la peinture/sculpture classique quand il était question de représenter des personnages connus (saints, héros de la mythologie, etc.) : qu'importe la gueule du représenté, il suffisait de lui ajouter les objets qui le caractérisaient pour lui donner son identité (par exemple les clés de Saint Pierre, les sandales ailées d'Hermès, etc.). Dans le cas de Jo, le pied de biche, les lunettes, les timberland... Ici, elle est visiblement plus maigre que dans le précédent dessin, et elle a une chevelure plus volumineuse que dans le dessin de Johanne sur la balançoire... Un jour, peut-être, je serai plus constant dans mes dessins, ce qui me permettra de m'affranchir des attributs de mes persos !

Posté par vorador2116 à 00:06 - Dessins - Commentaires [3]
Tags : , ,

31 décembre 2016

Johanne avant la tempête

Ouah, tout juste avant la fin de l'année, un nouveau dessin de Johanne, des Derniers d'entre nous. Je trouvais qu'il y avait eu beaucoup de dessins d'Eyléane, dernièrement, et bien peu de Johanne, alors que pourtant, j'avance actuellement bien plus sur Les Derniers d'entre nous que sur Les Chants de la Négation...

J'ai essayé de rendre le mieux possible l'ambiance sombre de la tempête et de l'arrivée imminente de la nuit, mais le rendu des couleurs tout comme le contraste général évoluent énormément entre le format photoshop d'origine et le jpeg réalisé. J'ai testé quelques réglages pour que ça rende bien, mais comme d'habitude, c'est réalisé d'après le rendu de mon écran. J'espère que de votre côté, ça ne fera pas trop sombre ou saturé !

161231_Johanne5

Bon, cette pose où l'héroïne s'attache les cheveux, je l'avais déjà réalisée sur Eyléane (article avec croquis et colo ici, et on peut en voir une version un peu améliorée sur la page d'accueil des Chants de la Négation)... mais j'avais envie d'en refaire une version un peu différente. J'aurais peut-être dû améliorer le bras au fond, par exemple rajouter des bouts de doigts au-dessus de la tête pour aider à la visualisation d'un bout à l'autre du bras (là on ne sait pas trop où il va, mais bon tant pis).

PS : j'assume le côté fan service de cette représentation ^^'

PPS : j'ai avancé la barre de progression du tome 3 à 80 %, parce que bon, ça avance, quand même (même si ça n'en finit toujours pas !)

Posté par vorador2116 à 17:33 - Dessins - Commentaires [4]
Tags : , ,

28 décembre 2016

Eyléane : étude de visage

Dernièrement, j'ai eu envie de revenir un peu vers Eyléane, et de reprendre tous les traits physiques que je lui ai attribués depuis sa création. Voici donc une petite étude sur son visage et son évolution au fil du temps. Rien de figé là-dedans, mais cela m'aide à avancer et notamment à mettre en évidence les incohérences, les interdépendances ou encore les incompatibilités au fil du récit.

Deux pistes principales sont retenues :

- une plus enfantine : visage avec plus de rondeurs, des traits moins affirmés, mais un visage de face restant fin, au menton pointu...

- une plus adulte : visage plus affirmé, traits plus durs, mâchoire plus large...

Visage d'Eyléane 01

À l'origine (à partir de 2003), j'étais plutôt parti sur le premier concept, qui allait bien avec le profil inexpérimenté et jeune d'Eyléane dans les premières parties (jeune femme de 16 ans un peu naïve et sans connaissances du monde qui l'entoure ; exemples : Eyléane et Louve, essai de couverture, Eyle sous tous les angles, Eyléane à la queue de cheval, chara design de 2010), puis au fil du temps ses traits se sont affirmés, signe qu'elle grandissait et prenait de l'assurance (exemples : Eyléane en détresse, Eyléane évolution, essai de couverture). Aujourd'hui, étrangement, j'aurais tendance à revenir vers le premier concept, qui correspondrait mieux à l'idée que je me fais d'Eyléane (exemples : Eyléane d'après Kuvshinov Ilya, Eyléane I'm Back), voire à davantage fusionner les deux et moins faire de distinctions lors des descriptions (ce qui peut aboutir à des incohérences ou incompréhensions en fonction des descriptions).

Il y a donc encore des divergences entre ces traits dessinés et le texte. Cela est dû à mes hésitations et tâtonnements, mais aussi à l'interprétation pas toujours évidente des descriptions de la narratrice :P. Par exemple, elle décrit son nez comme "fort" dès le début de l'histoire ; je l'ai peut-être fait ici un peu plus discret, mais si on prend en compte la subjectivité de la description de l'héroïne (elle fait sans doute une fixette dessus), les choses peuvent se raccorder, ce qui me laisse au passage une latitude assez large lors des descriptions ;)

Il y a aussi certains éléments, comme ses yeux, que je n'arrive pas encore à décrire précisément sans avoir à utiliser des termes anatomiques qui ne correspondraient pas au langage de mes personnages. Mais les yeux d'Eyléane sont assez particuliers, et j'y tiens, donc j'essaye parfois d'intégrer des descriptions permettant leur visualisation, sans pour autant rendre le tout trop lourd (ce n'est pas du tout gagné à l'heure actuelle). Ils ressemblent fortement à des yeux de bébé, avec une forme générale assez ronde, ou alors rectangulaire, selon les moments, des paupières supérieures invisibles (dissimulées sous l'arcade sourcilière ? il ne s'agit pas vraiment d'yeux tombants pour autant, mais plutôt d'yeux enfoncés...), des caroncules lacrymales en retrait, cachés en partie derrière le pli intérieur. Bref, un résultat global qui fusionnerait les quelques exemples suivants.

Yeux

Au final, je n'ai pas forcément une préférence pour l'un ou l'autre visage. Est-ce que le second pourrait être la forme plus âgée du visage de la jeune femme de gauche ? Si ce n'est pas le cas, Eyléane a-t-elle plutôt le visage de gauche ? Plutôt celui de droite ? Aucun des deux ? Cette dernière piste n'est pas à exclure :p

Suite à cette description physique assez millimétrée, voici 4 coupes de cheveux, présentées elles aussi à peu près de manière chronologique. La première coupe, très naturelle et peu élaborée, a vite été remplacée par une coupe carrée très 90's, empruntée de la Mathilda de Léon. Quand j'ai cherché à dessiner Eyléane plus rapidement, en la stylisant, j'ai eu tendance à passer à une coupe (le 3e essai) aux mèches plus épaisses, plus raides, lui barrant souvent le visage (et rappelant de ce fait le personnage de Louve dans Thorgal). C'est d'ailleurs cette coupe de cheveux qui convient le mieux, je trouve, au visage fin et juvénile (la première piste). Puis dernièrement, j'ai eu un peu tendance à rendre ses cheveux plus ondulés (4e essai), avec une coupe simple rappelant un peu celle d'Ellen Page dans Juno (je ne l'ai pas encore détaillé ici, mais ce personnage – et l'actrice qui l'interprète – ont eu une grosse influence sur Eyléane, physiquement comme moralement). Ici, j'aurais tendance à penser que la 3e coupe (celle ressemblant à Louve) est sans doute celle qui correspond le mieux à Eyléane. Les deux premières ne me semblent plus vraiment la correspondre. La dernière continue de me faire de l'oeil ;p

Visage d'Eyléane 02
Visage d'Eyléane 03

Bref, rentrer à ce point dans le détail pour du chara design de personnage de roman peut paraître plutôt insensé voire même donner une impression de fétichisme >< Nombre de personnages de roman sont très peu décrits, voire pas du tout, une piste privilégiée par les écrivains souhaitant laisser une part d'imagination à leurs lecteurs. Donner autant de détails sur un personnage, c'est priver le lecteur de cette part de liberté, et prendre le risque de lui imposer un personnage qui ne lui conviendra pas. Ceci dit, cela reste le choix de l'auteur avant tout. Si j'ai essayé de rester un peu plus flou pour Johanne, des Derniers d'entre nous, globalement, j'aime bien donner des détails précis sur le physique de mes personnages, jouer à la poupée avec eux, etc., et je pense que ça peut être une sorte de "particularité", notamment pour les Chants (où Eyléane a une part très importante dans le récit), qui aide le récit plutôt que lui nuire.

Ceci dit, Eyléane est un perso qui m'a accompagné depuis de nombreuses années, et j'ai eu largement le temps de lui injecter une multitude de références extérieures (Louve, Mathilda, Juno...) dont certaines me semblent désormais obsolètes, d'autres encore bien prégnantes. L'élaboration de ce roman va prendre encore des années, et d'autres références vont venir parasiter le tout. Je ne pense pas qu'Eyléane va désormais changer profondément, mais il est possible qu'elle subisse encore des petites évolutions, afin de toujours rester proche de mes aspirations du moment. Et donc cet article illustre parfaitement la principale faiblesse de faire courir un projet sur de nombreuses années :D Enrichir un perso, c'est bien, mais il faut parfois arriver à l'arrêter et à s'en tenir à une version stable et précise.

Posté par vorador2116 à 20:13 - Dessins - Commentaires [0]
Tags : , ,

15 octobre 2016

Eyle en détresse

Bon, le post précédent m'a redonné envie de dessiner un truc ou deux. J'étais parti pour réaliser plusieurs esquisses rapides d'Eyléane, en me concentrant sur des positions un peu moins rigides que celles que j'ai l'habitude de produire, et puis une fois de plus, ça a dérapé, et je n'ai pas pu m'empêcher d'entrer dans les détails (et de m'y empêtrer).

Eyle en détresse

En ce qui concerne la position, justement, j'ai essayé de la rendre la plus dynamique possible, mais elle me semble encore assez figée (en plus d'avoir de nombreuses faiblesses, mais bon, je ne vais pas me réiventer ;p). Il faudrait que je joue davantage sur les flous, pour éviter, comme ici, cette sorte d'instantané (on a du mal à comprendre que le pied gauche et la main gauche d'Eyléane rappent sur le sol). Je pense aussi que le bras droit, tenant l'épée, aurait mérité d'être plus haut placé, plus tendu, pour mieux intercepter le coup de l'assaillant...

A part ça, j'ai morflé sur les plis de son habit (un mélange entre un chiton grec sans manche et une tunique médiévale), j'ai morflé sur les mains et les pieds, j'ai morflé sur l'espression faciale, j'ai morflé sur la perspective de l'épée... Comme d'hab. Je ne sais pas trop si je tenterai une colo sur ce croquis, mais l'idée serait plutôt de passer rapidement à autre chose.

A l'avenir, je vais tenter de dessiner quelques expressions faciales un peu typées, sans y passer trop de temps pour chaque dessin et en les réussissant au mieux... Je reprendai peut-être le design "BD" que j'avais essayé de peaufiner pour Eyléane il y a quelques années. A voir.

Posté par vorador2116 à 18:04 - Dessins - Commentaires [1]
Tags : , ,

09 octobre 2016

[Inspiration] Eyléane et Louve

Thorgal est et restera sans doute ma meilleure BD, celle qui m'aura le plus fait vibrer, transporter dans un monde foisonnant, identifié à des personnages forts et complexes. Si tout n'est pas parfait dans Thorgal, notamment les derniers tomes qui sont clairement moins bons que les précédents, certains cycles sont magnifiques, comme le cycle de Brek Zarith (tomes 4 à 6), le cycle de Qâ (tomes 9 à 13) ou encore le cycle de la couronne d'Ogotaï (tomes 18 à 23).

Je reviendrai je l'espère plus précisément sur Thorgal un de ces 4, mais aujourd'hui, je voulais surtout parler de Louve.

Louve est la fille de Thorgal, née au tome 16, et qu'on ne voit qu'enfant dans le cycle principal. Elle est par contre développée beaucoup plus précisément dans un cycle annexe des "Mondes de Thorgal" (6 tomes actuellement). Si je n'ai pas été super emballé par le travail de Yves Sente, en tant que scénariste, sur le cycle principal après le départ de Jean Van Hamme, et de Giulio De Vita, en tant que dessinateur, sur le cycle secondaire de Kriss de Valnor, j'ai tout de suite retrouvé dans la patte de Yann et Roman Surzhenko pour le cycle de Louve l'univers enchanteur de Thorgal et les traits caractéristiques de Grzegorz Rosinski. Certes, on pourrait déplorer le manque de liberté pris par Surzhenko pour dessiner les personnages inventés par Rosinski, mais pour ma part, c'est justement ce que j'attendais d'une série annexe au cycle principal de Thorgal. Et niveau scénario, on s'y retrouve également, avec l'aspect mythologie nordique qui est bien développé, et un rythme soutenu, porté sur l'action et le ressenti de Louve.

Si je parle ici de Louve, c'est que très rapidement (déjà dans le cycle principal), j'ai trouvé qu'elle ressemblait beaucoup à Eyléane, physiquement (brune, bouille ronde, cheveux sombres qui retombent sur le visage, regard sombre et mystérieux) comme intellectuellement (indépendante, étrange, un peu dans son monde, potentiellement dangereuse). La représentation de Louve dans le cycle principal comme dans le cycle dérivé peut très bien correspondre à Eyléane enfant, si bien que je serais tenté de puiser beaucoup dans ce personnage pour étoffer Eyléane (actes et paroles, mais aussi positions, mimiques, regard...). Etant donné que Louve existe (bébé) depuis 1990 et enfant depuis au moins fin 1997 (La Cage), il me serait difficile de prétendre qu'Eyléane ne tient pas du tout de Louve.

Cependant, Louve, on la voit quand même peu dans le cycle principal, et c'est grâce au cycle secondaire (commencé en 2011) dessiné par Surzhenko que l'on peut la voir à l'oeuvre, arpentant la forêt avec sa peau de loup, se battant à l'arc et à l'épée, et frôlant la mort bien des fois. Une aventure certes d'un niveau assez élevé pour une gamine de son âge, mais bon, on est à l'époque viking ;) Et puis sa personnalité s'étoffe au fil des tomes. On la voit grandir, changer de comportement, et apprendre à vivre avec sa malédiction, qui ressemble à une sorte de trouble dissociatif de l'identité (dédoublement de personnalité), ce qui la rend encore plus complexe et attachante.

Louve

Dessins de Roman Surzhenko

Je ne peux m'empêcher de voir un peu d'Eyléane dans chaque geste et chaque expression faciale de ce personnage. Ses côtés sombre, animal, indépendant, têtu, solitaire, abandonné... Je ne sais pas trop ce qu'il adviendra d'elle une fois plus grande, mais je peux espérer – et redouter – qu'elle suivra les pas d'Eyléane. "Redouter", car l'idée est quand même de ne pas trop se faire vampiriser par ce personnage, qu'il n'interfère pas outre mesure avec ma conception d'Eyléane et ce qui vient vraiment de moi...

Louve_thumb01  Louve_thumb02  Louve_thumb03

Louve_thumb04

Louve_thumb05
Dessins de Roman Surzhenko

Louve, cycle des Mondes de Thorgal, scénario de Yann et dessins de Roman Surzhenko, éditions Le Lombard. L'univers de Thorgal a été créé par Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski.

Posté par vorador2116 à 20:00 - Inspirations - Commentaires [0]
Tags : , , ,

18 août 2016

Les derniers d'entre nous, nouvelles couvs

J'avais déjà réfléchi à des essais de couverture pour Les Derniers d'entre nous. C'est plus fort que moi, j'aime bien imaginer ce que pourraient être les couvertures de mes histoires si elles étaient publiées (encore faudrait-il qu'elles soient terminées...). Lors des précédents essais de mars 2015 (sérieusement ? Ca fait si longtemps que ça ??), je disais que je recherchais à mêler action et mélancolie sur la couverture, une tâche peu aisée. J'avais alors opté pour un titre dynamique sur une photo plutôt figée, très post-apo. J'avais finalement eu des retours à propos de ces premiers essais, comme quoi cela ne faisait pas très Young Adult, qui est pourtant la cible principale des Derniers d'entre nous. Il s'avère que j'ai eu envie d'approfondir quand même cette piste avant de la mettre complètement aux oubliettes, en travaillant cette fois-ci sur l'ensemble des 4 couvertures des 4 tomes avec des photos proches les unes des autres (un peu le même cadrage, même photographe, Johnny Joo, pour presque toutes les couv, même ambiance Urbex/post-apocalyptique/paysages vides de gens, etc.). J'aime bien toutes ces photos, même si la seconde mériterait sans doute d'être remplacée (grosse présence du livre, et fenêtre très lumineuse prenant une grosse partie du plat 1 de couv). Quant aux tomes 3 et 4, leur teinte générale est sans doute trop proche...

Si je n'ai pas encore retravaillé le résumé de couverture (et d'ailleurs, j'ai mis du faux-texte pour les tomes 2 à 4, notamment pour éviter tout spoil), j'ai essayé de trouver des titres à chaque tome. Ils restent provisoires mais à part le premier, j'aime plutôt bien les autres :) J'ai également cherché à rendre plus présente la numérotation des tomes.

Bon, la prochaine fois, j'essayerai de repartir sur une base complètement différente !

LDEN_t1

LDEN_t2

LDEN_t3

LDEN_t4