Avant-poste oublié

18 août 2016

Les derniers d'entre nous, nouvelles couvs

J'avais déjà réfléchi à des essais de couverture pour Les Derniers d'entre nous. C'est plus fort que moi, j'aime bien imaginer ce que pourraient être les couvertures de mes histoires si elles étaient publiées (encore faudrait-il qu'elles soient terminées...). Lors des précédents essais de mars 2015 (sérieusement ? Ca fait si longtemps que ça ??), je disais que je recherchais à mêler action et mélancolie sur la couverture, une tâche peu aisée. J'avais alors opté pour un titre dynamique sur une photo plutôt figée, très post-apo. J'avais finalement eu des retours à propos de ces premiers essais, comme quoi cela ne faisait pas très Young Adult, qui est pourtant la cible principale des Derniers d'entre nous. Il s'avère que j'ai eu envie d'approfondir quand même cette piste avant de la mettre complètement aux oubliettes, en travaillant cette fois-ci sur l'ensemble des 4 couvertures des 4 tomes avec des photos proches les unes des autres (un peu le même cadrage, même photographe, Johnny Joo, pour presque toutes les couv, même ambiance Urbex/post-apocalyptique/paysages vides de gens, etc.). J'aime bien toutes ces photos, même si la seconde mériterait sans doute d'être remplacée (grosse présence du livre, et fenêtre très lumineuse prenant une grosse partie du plat 1 de couv). Quant aux tomes 3 et 4, leur teinte générale est sans doute trop proche...

Si je n'ai pas encore retravaillé le résumé de couverture (et d'ailleurs, j'ai mis du faux-texte pour les tomes 2 à 4, notamment pour éviter tout spoil), j'ai essayé de trouver des titres à chaque tome. Ils restent provisoires mais à part le premier, j'aime plutôt bien les autres :) J'ai également cherché à rendre plus présente la numérotation des tomes.

Bon, la prochaine fois, j'essayerai de repartir sur une base complètement différente !

LDEN_t1

LDEN_t2

LDEN_t3

LDEN_t4


17 juillet 2016

Johanne

Jo dans une scène du tome 3.

160717_Johanne balancoire

Plus d'infos sur le projet Les Derniers d'entre nous.

Posté par vorador2116 à 21:07 - Dessins - Commentaires [4]
Tags : , ,

15 juillet 2016

Mes héroïnes... en lego

Avec les séries de minifigurines en lego à collectionner, ça fait beaucoup de visages et de corps différents qui viennent enrichir l'univers Lego. Depuis quelque temps déjà, je me peaufine une petite Eyle en lego. Chaque fois qu'une nouvelle pièce lui convient mieux que l'actuelle, je la change pour la faire la plus ressemblante possible. Bon, faut avoir de l'imagination pour la "reconnaître", hein, mais ça m'amuse.

Du coup, je me suis mis à réaliser mes autres héroïnes en lego, et ce n'est pas toujours facile ! Je les améliorerai au fil des nouvelles acquisitions, mais en attendant, voici mes petites heroïnes version plastique ><

160715_Heroines LegoAlors, bon, il y a encore beaucoup de choses qui ne me conviennent pas !

Azurée, tout d'abord : j'ai peu de cheveux blonds en stock, et cette perruque type Jessica Rabbit était celle qui lui convenait le mieux ^^' mais il lui faudrait des cheveux moins volumineux et plus courts. Quant au visage, je lui voulais une moue peu assurée. Elle porte bien entendu son arme favorite.

Eyléane : le bouclier n'est pas strictement conforme, l'épée est ce que j'ai trouvé de plus approchant pour symboliser sa lame ondulée et flamboyante. Elle porte dans le dos une sorte de matraque qui n'existe pas dans le livre, mais ça la rend un peu plus guerrière. Ha, elle a aussi un grain de beauté sur la pommette qu'elle n'arbore habituellement pas, mais ça lui donne un petit air sympa ici :)

Johanne : j'avais assez peu de visages avec des lunettes ! Celui-ci était celui qui lui convenait le mieux. Notez que j'ai trouvé un pied de biche ;) Sinon, je lui ai mis un hoodie et un pantalon cargo, qui pourrait assez bien représenter son style vestimentaire. Reste la coiffure, pas assez ondulée, mais disons que quand elle s'attache les cheveux, ça peut le faire !

Marjorie, enfin : difficile pour elle, étant donné que je ne la cerne pas encore bien ! Je lui voulais une tenue d'été, et impossible de trouver les bons vêtements ! Elle se contentera donc d'un petit haut un peu bizarre et d'une jambe de bois classique de lego pirate... La coiffure Pixie fonctionne pas trop mal. Dans ses mains, je lui ai mis une pelle, pour symboliser la recherche de la "ruine au fond des bois", et une statuette, c'est la relique qu'elle va remporter avec elle...

Voilà voilà. Pour pousser jusqu'au bout ce petit post un peu WTF, les héroïnes en situation :

160715_Eyleane

160715_Azuree

160715_Johanne

160715_Marjorie

02 avril 2016

Une petite Eyle, d'après Kuvshinov Ilya

Je suis assez fan des oeuvres de Kuvshinov Ilya, et quand je suis tombé sur ces esquisses sur son tumblr, j'ai tout de suite pensé à Eyléane :

tumblr_o3s1ym8IdK1qla6e4o1_1280Alors j'ai honteusement copié ses traits pour faire cette petite Eyle ^^

160402_Eyle Kuvshinov_03Sans prendre de grosses libertés quant à la position ni même aux courbes originelles (j'ai juste raccourci un peu le bras, que je trouvais très long), j'ai néanmoins fait Eyléane un peu plus gironde, visage plus rond, bras plus épais, et si j'ai conservé les traits de la bouche et du nez, j'ai quand même réalisé les yeux à ma manière (ceci dit, même en mode comic/manga, ils me paraissent bien gros, ce qui n'était pas bien visible avant la colo).

Je n'aime pas trop non plus l'inclinaison du pommeau de l'épée, mais j'ai vraiment eu du mal à la réaliser, donc j'ai fini par laisser plus ou moins tomber.

En tout cas, j'aime bien ce cadrage particulier, très décentré :)

Un petit gif pour montrer l'évolution du dessin, depuis l'esquisse de Kuvshinov Ilya jusqu'à la colo :

160402_Eyle Kuvshinov_WIPBon, sinon j'ai rien d'autre de nouveau. Je me disais justement ces derniers temps que je ne faisais plus rien en dessin, et paf, aujourd'hui, j'ai voulu faire celui-là. Mais à part ça, j'ai repris le tome 3 des Derniers d'entre nous, après plus de 3 mois d'arrêt, et je me remotive tranquillement ^^

Posté par vorador2116 à 17:10 - Dessins - Commentaires [1]
Tags : , , ,

10 janvier 2016

En route pour une nouvelle année

Petit message traditionnel pour faire le point !

Très peu de messages cette année (bien que je me sois rattrapé au second semestre), mais ce n'est pas pour autant que les projets n'ont pas avancé. Si les dessins se sont faits encore plus rares (il y a eu les études graphiques de la couv du tome 1 des Derniers d'entre nous et les dessins de mes nouveaux persos Marjorie et Emilie de mon nouveau projet), ce sont surtout les textes qui m'ont accaparé la majeure partie de mon temps libre, même si je ne trouve pas leur avancée satisfaisante.

J'ai fini le tome 2 des Derniers d'entre nous, qui m'aura pris un an là où le tome 1 m'aura pris 6 mois (et en plus, il ne s'agit initialement que d'une partie du tome 2, mais bon), et démarré le tome 3. Si j'ai vraiment très peu avancé Les Chants de la Négation (le délaissant à mon plus grand regret vers le mois de mars au profit des autres projets), cette histoire a continué à trotter dans ma tête, et des éléments encore jusqu'ici assez flous ont commencé à se préciser. Par ailleurs, ce que j'apprends en créant Johanne et Kyle dans les Derniers d'entre nous me permet de continuer à complexifier Eyléane des Chants. Enfin, j'ai commencé à réfléchir à un nouveau projet, La Ruine au fond des bois, dont le scénario a été longuement élaboré à partir des principes de John Truby dans son Anatomie du scénario (jusqu'à présent, je n'avais pas forcément pris la peine de suivre scrupuleusement sa méthode, au point d'en faire des infographies complexes, avec des cases et des flèches qui partent dans tous les sens).

Par ailleurs, j'ai profité de mes soudaines envies de vous parler de certaines oeuvres qui me font rêver et contribuent ou ont contribué à la maturation de mes univers imaginaires, comme ces musiques et paysages de jeux vidéo, ou encore cette maquette de château d'alchimiste, pour rédiger des posts bien illustrés à leur sujet. Ces posts sont en lien direct avec la nouvelle ligne directrice du blog, que je me suis enfin décidé à mettre en application, ce qui a nécessité une refonte des catégories et un grand ménage nécessaire des anciens posts (notamment ceux sur Dofus). J'espère en refaire d'autres dans les mois à venir.

Pour finir, je me suis remis assez sérieusement à mon autre blog sur les structures métalliques de Paris (paristeampunk.canalblog.com), et si j'ai encore un retard monstre à rattraper en ce qui concerne les sujets que je veux traiter, j'ai néanmoins réussi à pondre quelques sujets conséquents qui me tenaient à coeur, comme un comparatif des dimensions de tout un tas de serres du monde, qui sera complété durant l'année 2016.

Qu'espérer pour 2016 ? J'aimerais vraiment arriver à tenir de front l'avancement de mes trois projets Les Chants de la Négation, Les Derniers d'entre nous tome 3 et La Ruine au fond des bois. Je n'oublie pas non plus mon prologue de Jusqu'en enfer, dans lequel j'aimerais me replonger. Et puis j'ai encore quelques projets de dessins à finaliser avant de les présenter ici :)

160110_Heroines

Bonne année !

30 novembre 2015

[Inspiration] les maquettes Usborne de Iain Ashman

J'avais dit que je ferais bien des posts sur mes différentes sources d'inspiration qui me tiennent particulièrement à coeur. Certaines m'ont aidé à fasconner mes univers, d'autres m'ont juste accompagné pendant que j'imaginais toutes sortes de choses, et se sont donc mêlées à mes propres créations.

Aujourd'hui, j'aimerais parler de maquettes en papier... Éditées par Usborne et rassemblées dans la collection "Construis ton...", on pouvait il y a quelques années encore en trouver un certain nombre, comme "Construis ton château médiéval" ou "Construis ton camp romain" (collection anglaise "Make this..."). Des sujets assez historiques pour la plupart, mais deux en particulier m'ont interpellées, quand j'avait treize ou quatorze ans, je ne sais plus trop... Le Château magique et la Maison hantée.

Construis ton château magique   Construis ta maison hantée

Le Château magique est pour moi une des plus importantes pierres de soubassement de mes mondes imaginaires. Je me souviens encore du jour où j'ai ouvert le livre. La maquette se présente sous forme de livret détachable où sont disposés tous les éléments à découper puis à coller entre eux, pour la plupart imprimés recto-verso. Rien que le regarder, et j'étais déjà parti dans un autre monde... L'oeil passant d'un élément à l'autre ("ha, cette partie doit aller avec celle-ci !", "mais où se place cet élément ?", "dans quelle salle se trouvera le dragon ?"), je découvrais tout un univers qui se suffisait à lui-même, bourré de détails et non lié aux autres univers qui m'étaient alors chers à cette époque, comme le Seigneur des Anneaux.

Car le château magique est davantage baigné dans l'univers féérique que purement fantasy. Les références de l'auteur semblent être multiples et foisonantes ; l'oeuvre, dans sa globalité, est un véritable "monstre" d'inspiration, tant les détails, innombrables, sont bien pensés, bien dessinés, uniques et variés.

Vue générale

Construire le château, élément par élément, est une expérience grandiose en soi. On commence par l'entrée fortifiée, qui, déjà, se compose de deux corps de bâtiment reliés par un étage sur voûte et surmontés de trois toits pointus. C'est parti : une petite porte de garde placée ici, sous une douce lumière rasante d'un jaune-orangé, un pan de mur qui manque de s'écrouler, une petite meurtrière par-ci, une tuile envolée par-là... L'illustrateur ne se contente pas de reproduire les éléments "banals" (pierres, calades, tuiles...), il les différencie tous avec un niveau de détail prodigieux...

Entrée fortifiée   Entrée fortifiée
L'entrée fortifiée, avec le dragon qui garde l'entrée et sa porte à double battant munie d'un guichet

On assemble ensuite les bâtiments suivants, qu'on colle les uns à la suite des autres sur le sol, vaste place centrale couverte de calades aux dessins géométriques d'alchimiste : une tour hexagonale avec, comme dernier étage, une chambre d'astronome, une tour ronde avec observatoire au sommet, le corps principal, sur trois étages, détaillé des cuisines jusqu'aux combles, avec sa petite entrée et son cadran solaire, une autre tour ronde, un chemin de garde avec une vieille tour en ruines, un autre corps de bâtiment, sur deux étages, avec les caves lugubres sur des soubassement voûtés, une petite courette coincée entre ce bâtiment et la bibliothèque, belle salle avec galerie en bois qui court le long des murs, elle-même flanquée d'une large tour ronde à un étage, et nous voilà revenus à l'entrée fortifiée.

Cour intérieure
La cour intérieure, avec son pavage en calade
tour du château   tour du château
Le tour de la façade extérieure, en partant de la droite de l'entrée fortifiée : le logis principal flanqué de ses tours (gauche), et l'observatoire avec sa tour en ruine (droite)
tour du château   tour du château
Le logis secondaire, la petite cour avec son saule, la bibliothèque et la grosse tour ronde (gauche), et détail du logis principal, avec sa porte dragon (droite)
Détail de la cour   Détail de la cour
Détail de la cour intérieure (entrée du logis principal sur la gauche, et au fond, l'entrée fortifiée) (gauche), et de la petite place avec le saule (droite)
Détail de la cour   Détail de la cour
Détails du château : la grosse tour ronde (gauche) et la tour hexagonale (droite)

Le château est ensuite surélevé par divers pans de carton qui constituent la montagne. Celle-ci aurait pu n'être que rochers éparpillés, mais non : un petit passage secret ici, des drôles d'arbres taillés là, une grotte avec un dragon, une petite cache avec une bête tout droit sortie de Dark Cristal, perdue au fond de sa grotte, avec sa pierre diffusant une teinte rosée magique...

Montagne   Montagne
Montagne   Montagne
Montagne   Montagne

Car c'est sans doute là l'une des plus grandes forces de cette maquette : ses couleurs. Chaque pièce est dominée par une teinte qui lui est propre : rosée, verte, orangée, rouge... Le soleil couchant frappe toute la structure (tous les détails dessinés ont une ombre portée), divisant le château en deux parties : sa zone éclairée, orangée, lumineuse, paisible, et sa zone plongée dans l'ombre, aux teintes violacées et aux détails peut-être un peu plus mystérieux...

Intérieur   Intérieur
L'intérieur du logis secondaire (gauche) et du logis principal (droite), tous les deux avec cave voûtée. Le logis principal contient en plus une coursive
Intérieur   Intérieur
L'intérieur de la bibliothèque (gauche) et vue sur la cheminée du logis principal (droite). Remarquez le petit escalier complètement à gauche, qui donne sur la tour ronde flanquant le bâtiment
Intérieur
Intérieur du dernier étage des tours hexagonale et ronde. Les plafonds des toits pointus sont également dessinés (voûte peinte étoilée, ou nue avec un enchevêtrement complexe de poutres, etc.)

On passe des heures à monter cette gigantesque maquette de plus de 30 cm de haut et 50 cm de côté. Voir les détails s'assembler petit à petit suffit déjà à faire naître l'univers, mais ensuite, passer des heures et des heures à la regarder et, grâce aux pans à soulever ou aux fenêtres découpées, à retrouver des détails qu'on pensait avoir oubliés, à se plonger dans cette ambiance si envoûtante, mélange de magie et de sérénité, ça rend l'univers persistant, immuable, inoubliable.

J'ai toujours cette maquette aujourd'hui, et j'en prends grand soin. Mieux : j'ai racheté, plus tard, le livret afin d'en conserver une version non montée, car cette impression particulière que j'ai eue, quand je l'ai ouvert pour la première fois et que je n'avais pas encore découpé le moindre élément, et que je passais en revue les pages en cherchant à m'imaginer l'ensemble une fois assemblé, c'est elle qui a fait naître la première lueur de ce monde qui m'est désormais cher. Et puis ça permet d'avoir tous les éléments à plat, bien visibles, alors que le fait de monter le château rend indubitablement certains détails moins visibles que d'autres.

J'ai eu une fois l'idée de scanner toutes les pages et de les coller en tant que textures sur des éléments réalisés avec un logiciel de 3D, mais le boulot, assez phénoménal, a toujours été reporté... Pourtant, cela aurait permis de pouvoir se déplacer dans la maquette, avec une caméra virtuelle, et rendre le voyage encore plus immersif...

Ce château m'a donné aussi l'envie de faire la même chose, et j'ai passé des dizaines d'heures à confectionner ma propre maquette, à partir de papier canson et de crayons de couleur. J'ai ainsi élaboré une grande tour carré de sept étages, en cherchant à y mettre le plus de détails possible. Car dans le château initial, ce qui m'agaçait, c'est que certaines pièces n'étaient pas visibles (l'auteur n'avait pas prévu de créer un pan ouvrable sur telle ou telle partie d'un bâtiment, rendant inutile la création des pièces s'y trouvant). Dans ma tour, je voulais que tout soit visible, qu'il n'y ait aucune salle condamnée. Des soubassements (les geôles) au toit, j'ai tout dessiné, m'appuyant sur les détails du château quand j'en avais besoin, et sur mes propres univers pour le reste. J'y ai conservé la même symbolique globale – élément féodal féérique baigné dans une lumière rasante, avec des salles à ambiance différente et bourrées de détails mystérieux – afin que ma tour puisse se placer à côté du château et compléter l'univers. J'y ai même ajouté un certain nombre d'éléments en relief, des objets glanés par-ci par-là ou de petites réalisations conçues de toutes pièces qui, je trouvais, manquait au château initial.

Tour perso
La tour dans son ensemble (désolé pour la photo floue, il faudra que je la reprenne)
Tour perso   Tour perso
Les geôles au sous-sol, avec un squelette et un dragon (gauche), et vue du plafond de l'entrée, avec ses trophées de dragons et ses poutres apparentes (droite)
Tour perso   Tour perso
Le 1er étage (salle de garde) et l'étage "rose" (gauche), et les 3e étage (vert) et 4e étage (bibliothèque) (droite)
Tour perso   Tour perso
Détail des plafonds de la chambre verte et de la bibliothèque (gauche), et détail de la bibliothèque, avec son échiquier géant, sa mezzanine, sa maquette d'avion, ses petites échelles... (droite)

J'y ai même ajouté un corps de bâtiment annexe, une gigantesque bibliothèque adossée à une longue pièce posée sur la roche, pour étoffer le projet. Le tout devait être posé sur un pic rocheux, comme le château, pic qui n'a jamais été réalisé... Tour et bâtiment annexe se retrouvent en attente d'un montage définitif, et je me demande si j'arriverais un jour à finir ce projet qui me tenait tant à coeur, la minutie du travail (très petits éléments à dessiner, colorier, assembler, encoller) requérant un savoir-faire que je ne suis pas sûr d'avoir conservé...

Logis secondaire
Vue générale du logis secondaire (toute la partie en l'air était censée reposer sur un pan rocheux)
Logis secondaire   Logis secondaire
Intérieur, avec mezzanine, cariatides en forme de gryphon et cristal géant sur socle. On voit que le couloir posé sur la roche est au même niveau que la mezzanine, dans son prolongement. Une porte au fond devait donner dans les sous-sols de la tour (une salle contigue à celle des geôles) (gauche). Vue de l'autre façade de ce logis secondaire (droite)

Je ne peux que conseiller cette maquette, encore parfois trouvable sur certains sites de commerce en ligne (neuf ou d'occasion), à tous ceux, petits mais grands aussi, désirant découvrir un univers complet, qui a acquis une véritable légitimité au sein de l'univers féérique grâce à la multitude de détails dont il recèle...

Il en est de même avec le manoir hanté, qui, dans un autre registre, reprend tous les codes de l'univers horrifique des grandes maisons de bois laissées à l'abandon. Si par exemple vous aimez beaucoup la maison hantée du parc Euro-Disney, vous ne serez pas déçu. Les détails sont encore une fois au rendez-vous : ambiance, lumière, personnages, pans qui s'ouvrent et roues à faire tourner pour faire apparaître les fantômes derrière les fenêtres... Tout y est. J'aurais sans doute l'occasion d'en parler plus précisément une prochaine fois, dans un hypothétique post : "Inspiration : maisons et châteaux hantés"...

Chercher l'auteur de ces maquettes, Iain Ashman, sur Internet n'aboutit à aucune page particulièrement éloquante sur ses oeuvres ou ses autres réalisations, et je me demande parfois qui est cet homme qui a su imaginer tous ces univers, quelles sont précisément ses sources d'inspiration ; j'aimerais savoir s'il a fait d'autres choses dans l'univers SFFF (ses autres maquettes étant plutôt réalistes), et sinon, pourquoi. Car personnellement, il aurait pu faire cent maquettes comme celles-ci, ou des peintures, des livres, des jeux vidéo, que sais-je, je me serais sans doute penché sur tout ceci avec avidité.

Posté par vorador2116 à 23:45 - Inspirations - Commentaires [0]
Tags : ,

10 octobre 2015

Evolution du blog

Le contenu de ce blog a pas mal évolué depuis deux ans. Ce que j'y publiais il y a 4-5 ans, notamment tout ce qui tournait autour de Dofus, n'est plus trop d'actualité et ne représente plus grand-chose dans mes univers imaginaires actuels. Pendant longtemps, j'ai opté pour garder ces posts visibles, "pour mémoire", et puis parce que je ne souhaite pas tirer un trait dessus. Mais d'un autre côté, je me suis souvent dit qu'ils pouvaient également parasiter les projets plus récents, de par leur sujet (en particulier le cas d'Eyléane, qui était à la fois ma Crâette sur Dofus et l'héroïne des Chants de la négation), de par leur qualité, de par ce qu'ils véhiculaient. Voir l'évolution des mes progrès en dessin (notamment numérique) est une bonne chose, mais j'ai décidé aujourd'hui qu'il était préférable de faire du blog davantage une vitrine des oeuvres plus abouties qu'un repère bordélique de pleins d'univers, dont beaucoup avortés, qui s'entrechoquent sans forcément se répondre valablement.

C'est pourquoi j'ai retiré un grand nombre de vieux posts ici (seulement "cachés", donc non supprimés, ce qui me permet toujours d'avoir accès aux vieux commentaires que l'on aurait posté dessus) et n'ai gardé qu'un échantillon révélateur (dessins colorisés plus aboutis, etc.). Lire le blog du plus vieux post au plus récent n'a donc plus vraiment de sens, certains posts conservés pouvant faire référence à d'autres qui ont été retirés, mais ce n'est pas bien grave, l'idée étant de conserver, tant que possible, des vieilleries pas trop moches ;p

La catégorie Secteur Dofus disparaît donc. Ne reste de Dofus que quelques posts importants, et d'autres que j'ai eu trop de mal à enlever. Toute la BD Craetty Tales n'est également plus disponible.

Tous les dessins restants (ex catégories Espace BD, Espace dessins, Secteur Dofus) sont regroupés dans une unique catégorie "Dessins", encore bien complète (plus de 60 posts). En ce qui concerne les BD, des projets avortés comme Gingerbread disparaissent, mais j'ai tenu à conserver (pour le moment) Si tu savais, et Entre étoiles et dunes. On ne sait jamais...

J'en ai profité pour créer deux nouvelles catégories : "Écrits", regroupant tous mes projets de textes (qui étaient avant des "Arts créatifs"), et "Inspirations", un peu vide actuellement, mais qui a pour but de regrouper les différents posts que je rédigerai quand je voudrais parler des choses qui m'aident à forger mes univers.

Enfin, la catégorie "Zone détente" disparaît, trop peu alimentée (les posts de ce type se retrouvent simplement dans la catégorie "Entrée", renommée en "Général"). Nous nous retrouvons donc avec 5 grandes catégories au final, qui sont toutes à peu près actives.

J'ai également fait un grand ménage dans les tags, afin qu'ils soient plus clairs et surtout beaucoup moins nombreux. Cela peut porter préjudice au référencement, mais il est préférable d'avoir un référencement ciblé et clair plutôt que trop évasif. Et puis les tags me servent surtout à faire des renvois vers telle ou telle sous-catégorie (ou catégories transverses, par ex, "HG47" peut référer à un certain nombre de posts qui se trouvent dans la catégorie Dessins ou dans la catégorie Écrits).

En ce qui concerne la présentation du blog, en colonne de gauche, le bloc des catégories arbore donc un nouveau design, et en colonne de droite, j'ai opté pour supprimer le bloc "dessins récents", qui n'était d'ailleurs plus à jour depuis longtemps.

Pour finir, une nouvelle page pour mon dernier projet, La ruine au fond des bois (titre provisoire) a été ajoutée dans le menu en haut de page, et dans la partie Zoom à gauche.

Pour parachever l'ensemble, je réfléchis à rénover un peu l'ensemble du design, en particulier la bannière du titre et le fond...

Posté par vorador2116 à 14:21 - Général - Commentaires [0]
Tags :